Home Culture Livres Flair Book Club: “Les Élus”, rencontre addictive entre “Divergente” et “Hunger Games”

Flair Book Club: “Les Élus”, rencontre addictive entre “Divergente” et “Hunger Games”

Avec “Les Élus”, Veronica Roth offre aux fans de “Divergente” un autre roman dystopique ultra addictif à se mettre sous la dent, et la promesse d’heures passées à s’évader dans un autre univers. Veronica, si tu nous lis: on espère sincèrement qu’une saga entière est prévue.

Le résumé

Appelés par une prophétie pour vaincre l’Obscur, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde.

Dix ans plus tard, les cinq adolescents ont désormais trente ans et célèbrent une décennie de paix. Tous ont oublié cette sombre période et profitent de la célébrité que leur a accordée cette victoire. Tous sauf Sloane, encombrée par sa notoriété et hantée par le souvenir de son ennemi.

Lorsque d’étranges phénomènes se produisent, les Élus sont une nouvelle fois sollicités par l’État. Si tous pensent qu’il ne s’agit que de coïncidences, Sloane, elle, est persuadée que l’Obscur est de retour. Acceptera-t-elle de reprendre le rôle de l’héroïne potiche que le public aime tant, ou prendra-t-elle enfin le contrôle de son destin, quitte à briser la prophétie ?

Pourquoi on a aimé ?

Avouons-le, ce livre, reçu dans la bibliothèque mystère de Kube nous faisait super envie, tout en nous repoussant un peu aussi. “Non mais je suis une lectrice sérieuse tu sais, c’est fini ma phase adolescente à enchaîner les bouquins young adult dystopique, gnignagnignagni”.

Pitoyable, on sait. Surtout que dès les premières pages du livre, commencé un vendredi soir emmitouflée dans la couette et dévoré en un week-end, impossible de le reposer. Suspense, mystère, on retient son souffle, on mène l’enquête pour tenter de deviner qui est ce fichu Obscur, et si on s’attache assez vite à Sloane, on adore parfois la détester aussi, comme avec Katniss, ce qui rend le roman bizarrement encore plus agréable à lire. Le fait qu’il démarre à l’origine dans “notre” monde, dans une ville qu’on croît connaître à force de l’avoir vue à l’écran (Chicago, en l’occurence), fait que l’histoire est encore plus addictive, du genre de celles qu’on termine en se disant intérieurement “vivement la suite”.

Et en 3 mots-clés?

#Survie
#Magie
#Chicago

À qui ça va plaire?

À toutes celles et ceux qui entretiennent l’ado fan de dystopie young adult en eux, du genre à se remater régulièrement “Hunger Games” ou “Divergente” et avoir un avis très tranché sur la question Gale vs Peeta. Mais aussi, de manière plus générale, aux personnes qui aiment les romans haletants, si possible qui parlent de magie, et pour qui un roman réussi est un roman qui maintient le suspense jusqu’à la fin.

Plus de romans ?