https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Culture “Cancer? Je gère!”, le journal de bord d’un voyage singulier

“Cancer? Je gère!”, le journal de bord d’un voyage singulier

Amélie de Wilde

Le 11 juin 2019, lors d’une mammographie de routine, Delphine Remy découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein agressif. Très vite après l’annonce, elle décide de partager son histoire dans un blog intitulé « Cancer? Je gère! », devenu aujourd’hui un livre.

“Cancer? Je gère!” de Delphine Remy est un livre authentique, positif et parfois drôle qui nous fait voir le cancer autrement et nous invite à redonner à la vie toute la valeur qu’elle mérite. C’est également l’opportunité de rappeler que le dépistage sauve des vies.

Journal de bord d’une malade du cancer

Sur son blog et dans son livre, Delphine raconte son quotidien de malade du cancer sans filtre et sans tabou. Elle y dit tout: ses joies, ses peines, ses moments d’accablement, mais aussi ses espoirs. L’auteure nous embarque dans ses montagnes russes et nous fait vivre toute une palette d’émotions.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un livre = un don. Delphine reverse l’entièreté de ses droits d’auteurs à l’association BIG against breast cancer.

Un réseau d’entraide

Un an après la fin de ses traitements lourds et la sortie de son livre, inspirée par son expérience personnelle et ses rencontres, Delphine nourrit un rêve: offrir aux femmes un espace où tous les sujets liés au cancer, quel qu’il soit, sont abordés sans tabou ni jugement mais avec bienveillance, complicité et respect, où la parole est entièrement libre. C’est ainsi qu’elle a développé un podcast baptisé “Naître princesse, devenir guerrière” ainsi qu’un groupe de soutien et un échange de conseils via sa plateforme.

En pratique

“Cancer.? Je gère!” de Delphine Remy aux Editions Mardaga est disponible au prix de 19,90 euros sur ce site Internet.

Photos: Amélie de Wilde

Lire aussi: