Home Lifestyle Santé Le cancer du sein touche les hommes aussi, même s’ils préfèrent le...

Le cancer du sein touche les hommes aussi, même s’ils préfèrent le cacher

concept healthcare and medicine. hand holding pink ribbon. breast cancer awareness. sign of hope

Le cancer du sein, une maladie de femmes? Faux, les hommes ont du tissu mammaire aussi et peuvent donc souffrir de la maladie. S’ils représentent 1% seulement de tous les cancers du sein, leur souffrance est réelle, et mérite que le tabou soit levé.

Immanquablement les mots “cancer du sein” évoquent des images de rubans roses et de corps meurtris de femmes. C’est votre grand-mère, votre tante, votre copine, votre maman, c’est la peur qui fait que vous vous palpez les seins avec insistance dans la douche pour vérifier qu’il ne s’y trouve pas de masse louche. C’est une maladie féminine? Non. Si on voit mal une femme souffrir d’un cancer des testicules, le cancer du sein, lui, touche les hommes aussi. D’ailleurs, ainsi que la presse le relaie, Matthew Knowles, père de Beyoncé,  en souffre. C’est dans une interview accordée à Good Morning America qu’il a fait part de son diagnostic, ainsi que sa surprise à l’annonce de celui-ci.

Cela faisait quelque temps que je constatais chaque soir que ma chemise était légèrement tachée de sang, alors j’ai décidé de consulter. Le médecin était sans appel, je souffrais d’un cancer du sein. Forcément, en tant qu’homme, ma première réaction a été de me demander pourquoi cette maladie, pourquoi moi”

Et de profiter de son passage dans l’émission pour rappeler l’importance d’un diagnostic rapide, encourageant les hommes à se faire tester au passage. Un témoignage percutant, qui contribuera probablement à lever un tabou persistant autour du cancer du sein au masculin.

“Mieux vaut sous la ceinture qu’au sein”

Oui, ça existe, non, ça n’arrive pas qu’aux hommes “qui ont des seins” et la maladie est à prendre tout aussi au sérieux chez l’homme que chez la femme. Dans les colonnes du quotidien Ouest-France, Denis, atteint lui aussi de la maladie, livre un témoignage poignant, et fait part notamment des réactions amusées auxquelles il a dû faire face. Car oui, visiblement, pour certains, un homme qui a un cancer du sein, c’est drôle.

Pas tout à fait des sourires… Comme des rictus, mais pas de compassion. C’est sûr, dans l’esprit de certains hommes, il vaut mieux avoir un cancer sous la ceinture qu’au sein !”

Et pourtant, la douleur est la même, tant lors du traitement que lors du processus de guérison, où le miroir renvoie un reflet “incomplet” aux hommes et aux femmes qui ont dû subir une ablation de la poitrine. “C’est un choc tous les matins. J’ai des creux à la place des tétons, c’est moche ! D’ailleurs, personne n’a vu ma poitrine sauf ma femme” raconte encore Denis. Et de profiter lui aussi de son témoignage pour mettre ses congénères en garde contre une maladie dont ils auraient tendance à ne pas se méfier. 

 J’ai été pris à temps, avant les métastases… C’est pour ça que je veux témoigner, pour que les hommes sachent que ça peut les toucher, qu’ils soient vigilants”

Car plus le cancer est décelé tôt, plus les chances de guérison sont hautes, et outre le tabou, les sourires quand un homme annonce avoir une “maladie de fille”, c’est bien cela qu’il faut marteler: dans le cas du cancer du sein au masculin, l’ignorance peut tuer. Oui, un homme peut souffrir d’un cancer du sein, non il n’y a pas de honte à avoir, et comme une femme, il faut faire preuve de vigilance.

Lire aussi: