Home Culture Interview: voici pourquoi Cyril Lignac a peur de faire du cinéma

Interview: voici pourquoi Cyril Lignac a peur de faire du cinéma

A vos fourneaux! Le Meilleur Pâtissier revient chaque lundi, à 20h20, sur RTL-TVI. S’il s’éclate toujours autant dans le programme des accros aux gâteaux, Cyril Lignac nous a confié qu’il n’était pas encore prêt pour le cinéma!

Cyril, les pâtisseries des candidats vous surprennent toujours autant?

“Je suis surpris, mais aussi déçu parfois. Je m’énerve, je montre mon mécontentement quand je pense qu’on peut faire mieux. C’est de cette façon que je gère mes équipes au quotidien afin qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes.”

L’émission suscite-t-elle toujours autant de vocations?

“Des reconversions, surtout! Les gens en ont marre d’être enfermés dans leurs bureaux, ils veulent se sentir utiles ailleurs.”

Quelles sont les qualités indispensables pour gagner Le Meilleur Pâtissier?

“Avoir de la technique, de la créativité, écouter les conseils que l’on donne. Les candidats ne doivent pas avoir peur de changer les recettes qu’ils connaissent, qu’ils savent faire, qu’ils ont préparées à l’avance.”

La télé ne vous lasse pas?

“Non, ce programme, c’est la vraie vie. Je vois la différence avec les programmes que je présentais il y a dix ans. Aujourd’hui, les gens connaissent les rouages de la télévision, il faut être vrai, montrer les joies, les peines, pour ne pas duper le téléspectateur. Ici, la mécanique est bien rôdée. On regarde Le Meilleur Pâtissier comme un bon film ou une bonne série.”

Le cinéma ne me fait pas rêver, il me fait peur”

Et le cinéma, ça vous tente?

“On me propose des scénarii très régulièrement, mais ce n’est pas mon métier, ça ne me fait pas rêver, ça me fait peur. J’ai tellement galéré au début pour me faire respecter dans mon métier de cuisinier alors que je faisais de la télé, je n’ai pas envie de me lancer au cinéma alors que je ne suis pas à l’aise. Après, il ne faut jamais dire: ‘Fontaine, je ne boirai pas de ton eau!’ Si on m’avait dit un jour que je ferais de la télé, j’aurais répondu: ‘Grand Dieu, non!'”

Et vous, vous avez encore le temps de cuisiner?

“À la maison (rires). Je rédige les cartes de mes restaurants avec mes chefs, mais je n’ai plus le temps d’être en cuisine. Ce n’est plus mon métier. Je crée, je sais ce que je veux, je goûte. Je suis un peu directeur artistique de la pâtisserie. C’est une évolution logique du travail.”

Vous aimez la crème chantilly, les ganaches et le praliné?