Home Culture Insolite 10 situations que connaissent toutes les Liégeoises exilées à Bruxelles

10 situations que connaissent toutes les Liégeoises exilées à Bruxelles

Liège, tu l’aimes ou tu la quittes, mais parfois, même si tu es folle d’elle, le devoir t’appelle à Bruxelles. Et même s’il n’y a que 100 kilomètres entre les deux villes, le choc des cultures peut parfois être brutal pour les Liégeoises qui s’exilent dans la capitale. 

1. La barrière de la langue

À ta déception quand on te propose une chique et que tu te retrouves avec un chewing-gum au lieu d’un Haribo s’ajoute ta mine interloquée quand tu entends le mot « ket » pour la première fois. Euh, pardon, vous venez bien de traiter cette personne de zizi?

via GIPHY

2. L’anonymat…

La bonne nouvelle, c’est qu’à Bruxelles, à part dans certains quartiers peut-être, tu te débarrasses entièrement du côté village liégeois. Autrement dit, tu peux passer un vendredi scandaleux et même y embrasser deux garçons différents si tu veux sans que toute ta bande de potes ne soit au courant de tes méfaits avant même que tu te sois réveillée.

via GIPHY

3. Et la reconnaissance immédiate

Par contre, même si tu jouis de ton anonymat relatif, certaines expressions et prononciations te trahissent. Non, je ne suis pas Bruxelloise, mais ce n’est pas une excuse pour me dire immédiatement que « ah ouiiiiiiiii, mais c’était donc ça ton accent ! ».

via GIPHY

4. La surface de l’appart inversement proportionnelle au loyer

À Liège, 500 euros te permettent d’avoir un chouette appart avec chambre séparée et même potentiellement une jolie vue sur les quais. À Bruxelles, un logement équivalent te coûte un loyer à quatre chiffres facile alors tu fais comme tout le monde, tu paies entre 400 et 600 euros pour une chambre dans une coloc’ dont tu brûlerais bien la moitié du mobilier. #lestapissontfaitspourêtreposésausolpasaccrochésauxmurs

via GIPHY

5. L’enfer de l’E40

Quand tu rentres dans ta Cité ardente chérie, il s’agit de bien choisir ton moment, sinon tu peux vite te retrouver avec un trajet doublé et d’horribles crampes au mollet à force d’alterner frénétiquement entre première et deuxième vitesse dans les embouts’ sur l’autoroute.

via GIPHY

6. Le 15 août

Ni godets de pékèt ni soirée de folie jusqu’au bout de la nuit, et tes nouveaux potes bruxellois ne comprennent pas pourquoi tu tiens absolument à te mettre la tête à l’envers la veille d’une fête religieuse.

via GIPHY

7. La quête de la fête

À Liège, outre une flopée de bars éminemment sympathiques éparpillés dans les rues alentours, tu peux toujours compter sur ce bon vieux Carré. Quatre rues, des dizaines de bars et la garantie de rencontrer plein de potes et de t’enivrer dans un périmètre limité. Marrant, mais du coup te taper 45 minutes de tram pour aller dans le bar branché du moment puis 15 minutes de taxi pour prolonger ta soirée dans une after située à 1h de transports en commun de ton appart, ça te tente moyennement.

via GIPHY

8. Le syndrome du poulet sans tête

Par contre, ce qui te tente, c’est de tester ce super petit resto coréen dont tes potes t’ont parlé. Et puis l’éthiopien aussi, et cette adresse secrète où on mange les meilleurs dim sums de la ville, oh et ce bar à fruits de mer ultra joli! On ajoute au mix toutes les boutiques possibles, et tu te retrouves à ne plus savoir où donner de la tête face à tout ce choix. D’ailleurs, ton compte en banque aimerait que tu redescendes un peu sur terre.

via GIPHY

9. Les blagues lourdasses

Quand tu es à Bruxelles, tu dois te farcir les blagues sur ton accent et les « oufti » à tout bout de champ, et à Liège, on te demande comment ça va à la Capitââââle et on t’accuse d’être devenue une Dikkenek. Merci les copains.

via GIPHY

10. Le déracinement

Tu as beau adorer ta nouvelle vie à 100 à l’heure et te réjouir de changer un peu d’air, ça ne veut pas dire que Liège et la douce folie de ses habitants ne te manque pas quand même. D’ailleurs, dans tes pires moments de nostalgie, tu en viendrais presque à regretter l’odeur du Carré un samedi matin. Presque.

via GIPHY

Lire aussi: 
Les 10 cauchemars que doivent subir toutes les Liégeoises
14 situations que connaissent les Liégeoises qui font des chapis
5 raisons pour lesquelles tout le monde rêve d’être une Liégeoise

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.