Home Culture Flair Book Club: 10 livres à glisser sous le sapin et savourer...

Flair Book Club: 10 livres à glisser sous le sapin et savourer toute l’année

Parce que chez Flair, on adore tout partager avec nos lectrices, on a créé la rubrique « Flair Book Club » où l’on partage nos coups de cœur littéraires. Aujourd’hui, on vous partage 10 BD, livres et romans à glisser sous le sapin pour faire briller les yeux des amoureux de lecture. Donner, c’est donner, mais une fois qu’ils les auront lu, il est grandement recommandé de les leur emprunter.

Le monde de Christina – Christina Baker Cline

Du monde, Christina Olson n’a rien vu. Paralysée depuis l’enfance, elle vit recluse dans la ferme familiale, perchée sur une falaise du Maine. Sa seule ouverture sur l’extérieur : une pièce remplie de coquillages et de trésors rapportés des mers du Sud par ses ancêtres, farouches marins épris d’aventures, et dont les histoires nourrissent ses rêves d’ailleurs.
L’arrivée de nouveaux voisins, la pétillante Betsy et son fiancé, le jeune peintre Andrew Wyeth, va bouleverser le quotidien de cette femme solitaire. Alors qu’une amitié naît entre elle et le couple, Christina s’interroge : pourra-t-elle jamais accéder à la demande d’Andrew de devenir son modèle ? Comment accepter de voir son corps brisé devenir l’objet d’étude d’un artiste, d’un homme ?
L’art est le reflet de l’âme. Et sur la toile, Christina redoute de voir apparaître ses failles, et celle qu’elle aurait tant désiré être…

Power – Michaël Mention

« Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève. »

1965. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.

Le chemisier – Bastien Vivès

Étudiante en Lettres classiques à la Sorbonne, Séverine n’est ni belle, ni laide, ni brillante, ni médiocre. La jeune femme coule une existence banale, sans éclat mais sans drame, aux côtés d’un compagnon qui lui prête moins d’attention qu’aux séries télévisées ou aux jeux vidéo. À l’issue d’un baby-sitting, elle se voit prêter un chemisier en soie qui va mystérieusement changer sa vie. Du jour au lendemain, les hommes posent sur elle un regard différent, chargé de désir. Le vêtement est-il doté d’un pouvoir magique ? Séverine l’ignore, mais elle constate qu’il lui permet de se sentir davantage en confiance. Et de reprendre en main son destin…
Avec la grâce et la sensualité dont il a notamment déjà fait preuve dans Une sœur, Bastien Vivès dresse un nouveau portrait féminin résolument adulte et contemporain.

Les Vanderbeeker – Karina Yan Glaser

Jessie, Isa, Olivier, Jacinthe, Laney et leurs parents étaient rassemblés dans le salon. Les animaux le chien Franz, le chat George Washington, le lapin Paganini faisaient la sieste sur le tapis.
– Vous voulez d-abord la bonne ou la mauvaise nouvelle ? Les cinq enfants levèrent des regards anxieux.
– La bonne ! répondirent Isa et Laney.
– Non, la mauvaise ! protestèrent Jessie, Oliver et Jacinthe.
Vous voulez connaître la suite de la première aventure de la famille Vanderbeeker ? C’est tout simple : ouvrez ce roman à la première page…

Mes pas dans les tiens – Fioly Bocca

Alma a 35 ans et tient une petite librairie à Bologne. Alors qu’elle est en vacances avec une amie dans une ferme du Montferrat/Piémont, elle fait la connaissance de Bruno, un moniteur d’équitation. Transportés par la magie du paysage, ils tombent amoureux. Mais au bout de quelques mois, Bruno décide de mettre fin à leur relation, au désespoir d’Alma.
Frida est une psychiatre de 55 ans. Après la mort de son mari dans un bombardement en Syrie, elle abandonne son cabinet et part sur les traces de ceux qui l’ont connu.
Alma et Frida se rencontrent sur le chemin de Compostelle. Malgré la froideur de Frida, elles apprécient la compagnie l’une de l’autre et décident de marcher ensemble, Alma racontant son amour perdu, Frida se taisant, murée dans sa douleur. Leur chemin est parsemé de rencontres. Alma note ses états d’âme dans un cahier, qu’elle abandonne à la fin de sa marche. Les deux femmes sont très différentes et ne savent pas encore que partager la souffrance et l’épuisement peut parfois engendrer des miracles.

La fille oubliée – David Bell

Un jour, le passé frappe à l’improviste à la porte de Jason Danvers. Sa petite sœur Hayden, qu’il n’a pas vue depuis des années, prétend avoir arrêté la drogue et l’alcool qui l’avaient marginalisée et éloignée des siens. Elle lui demande une faveur : s’occuper de sa fille Sierra pendant quarante-huit heures, le temps de régler une affaire. Mais Hayden ne revient jamais. Pire, cette disparition réveille une autre affaire non résolue : la disparition de Logan, le meilleur ami de Jason, vingt-sept ans plus tôt, le soir de leur remise de diplômes, après une violente dispute entre les deux jeunes garçons. Bientôt, on retrouve un cadavre dans les bois voisins. S’agit-il de sa sœur ? De Logan ? Captivante enquête psychologique, David Bell procède à une passionnante généalogie du trauma familial.

Ils se noieront dans les larmes de leurs mères – Johannes Anyuru

Un soir d’hiver, deux hommes et une femme ayant prêté allégeance à Daech prennent pour cible une librairie de Göteborg où a lieu une rencontre avec Göran Loberg, connu pour ses caricatures du Prophète. Mais au moment où l’un d’eux s’apprête à égorger le dessinateur, la femme éprouve un trouble étrange, un sentiment de déjà-vu, et abat le bourreau d’une balle dans la gorge. Jugée schizophrène, elle est internée dans un hôpital psychiatrique et personne ne saura jamais vraiment ce qui s’est passé ni pourquoi elle n’est pas allée au bout de l’action terroriste. Quelques années plus tard, elle prend contact avec un écrivain pour raconter enfin son histoire. Une histoire qui va ébranler une à une toutes les certitudes de son interlocuteur.

Les apparences trompeuses – Deborah Lorguet

La criminalité fait la Une ! Louis, un jeune journaliste belge, se voit contraint d’écrire sur la vague de meurtres qui frappe la région liégeoise. Il trouve de l’aide auprès d’un inspecteur de police dont l’épouse a été assassinée. C’est avec beaucoup d’humour qu’ils se perdront dans les méandres de cette enquête et découvriront, si ce n’est le nom de l’assassin, le sens de l’amitié.

Tous les soleils d’hier – Sarah Wimman

« Il y a ce truc avec le premier amour. Il échappe à ceux qui n’y ont joué aucun rôle, mais il donne la mesure de tout ce qui suivra. »

Ça commence avec un tableau, Les Tournesols de Van Gogh, accroché au mur par une femme convaincue que les hommes sont capables de grandes et belles choses. Et il y a ces deux garçons, Ellis et Michael, inséparables. Puis ces garçons deviennent des hommes, et plus que des amis. Et un jour, Annie entre dans leur vie. Et ça ne change rien. Et ça change tout.

Bien des années plus tard, Ellis est un homme seul à qui revient le souvenir de bonheurs enfuis, par petites touches, tels les coups d’un pinceau formant les images lumineuses de la jeunesse et de l’amour.

D’extase et d’amour féroce – Dylan Landis

New York, Greenwich Village, années 1970. Rainey Royal, quatorze ans, habite une maison autrefois élégante mais aujourd’hui délabrée. Elle vit avec son père, musicien de jazz culte, qui mène une existence bohème dans cette grande demeure ouverte à tous. Sa mère ayant déserté le foyer pour aller vivre dans un ashram, Rainey est livrée à elle-même, proie facile pour les protégés de son père qui vont et viennent dans la maison. À l’extérieur, l’adolescente rebelle se révèle forte et cruelle, violente même, jouant du pouvoir de séduction qu’elle exerce sur les autres pour trouver son chemin. Avec une élégance rare, Dylan Landis dessine le portrait d’une jeune fille à la fois conquérante et vulnérable. Personnage envoûtant, Rainey Royal déploie sa beauté au fil de ce bouleversant roman d’apprentissage.

Lire aussi:
« Le bel avenir », une plongée haletante au coeur du campus d’Harvard
« La maison des Turner », une fresque familiale passionnante
« Ensemble à minuit », le roman palpitant comme une comédie romantique

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.