Home Culture Ces personnages de série qui représentent fièrement la communauté LGBTQI+

Ces personnages de série qui représentent fièrement la communauté LGBTQI+

Atypical

Qu’ils défendent la communauté LGBTQI+, qu’ils revendiquent les droits de cette dernière ou qu’ils nous donnent des réponses face à nos questionnements sans forcément s’en rendre compte, certains personnages de série arborent fièrement les couleurs arc-en-ciel et il n’y a pas à dire, ça fait du bien!

Certaines séries n’hésitent pas à mettre en avant la communauté LGBTQI+ qui lutte chaque jour pour la reconnaissance de ses droits aux quatre coins du monde. Grâce à ces séries, leur image est mise en lumière et certains personnages parviennent à défendre comme il se doit cette communauté. Petit tour d’horizon de nos personnages favoris en la matière!

1 / 7
Nomi dans Sense8
Eric dans Sex Education
Rue et Jules dans Euphoria
Cheryl Blossom dans Riverdale
Santana dans Glee
Poussey dans Orange is the New Black
Casey dans Atypical
Nomi dans Sense8
Nomi dans Sense8

S’il y a bien une série qui embrasse sans tabou la transidentité, l’orientation sexuelle et la diversité, c’est bien Sense8. Sense8, c’est cette série Netflix de science-fiction créée par les soeurs Wachowski (Matrix). Les sujets queer y sont traités comme rarement une autre série a pu le faire auparavant. En effet, le personnage de Nomi en est la preuve puisqu’il s’agit d’une femme trans. Ce qu’on aime par-dessus tout? La série ne se centre pas du tout sur la transexualité en elle-même. Elle existe, tout simplement.

Eric dans Sex Education
Eric dans Sex Education

Loin des clichés, Eric nous offre l’image d’un jeune homme libéré et qui n’a pas peur de s’assumer. À l’heure où de nombreux jeunes regardent les séries Netflix, proposer un personnage ouvert comme celui-ci est bénéfique et peut réellement aider des ados à se sentir bien dans leur peau, sans avoir à passer par des questionnements existentiels et manichéens.

Rue et Jules dans Euphoria
Rue et Jules dans Euphoria

Décadence, excès, défonce… Euphoria dresse le portrait d’une sombre jeunesse américaine. Rue rencontre Jules, une jeune fille trans qui débarque tout juste en ville. Très vite, elles nouent des liens très fort. Cette série apporte une plus-value à la communauté LGBTQI+. Comme l’explique à merveille le magazine Têtu, « Homo ou hétéro, cis ou trans, ces labels ne semblent plus avoir de pertinence pour cette génération. Quand ils cessent de la subir, ces ados ne se définissent plus en fonction de leur sexualité : une fille cisgenre est attirée par une fille trans, qui elle semble préférer les garçons ; un garçon cis, au premier abord hétéro, dialogue avec une fille trans via une appli gay… ». Un joli message d’ouverture diffusé par Euphoria.

Cheryl Blossom dans Riverdale
Cheryl Blossom dans Riverdale

Cheryl crache à la figure des clichés prétendant que les lesbiennes doivent avoir les cheveux courts et tutti quanti. Grâce à Cheryl Blossom, l’homosexualité féminine emprunte de nouveaux traits; des traits qui collent davantage à la réalité et qui font du bien à la communauté LGBTQI+. De quoi rassurer toutes ces filles qui ont les cheveux longs, qui se maquillent ou autre et à qui on ose dire: « Ah ben c’est dingue, toi, j’aurais jamais dit que t’étais lesbienne! ».

Lire aussi: 7 phrases que les lesbiennes en ont marre d’entendre

Santana dans Glee
Santana dans Glee

Décédée récemment, Naya Rivera a campé le rôle de Santana durant plusieurs saisons de Glee. Un personnage-clé qui a aidé plus d’une jeune fille à assumer son homosexualité. Amoureuse de sa meilleure amie Bettany, Santana découvre qu’elle est lesbienne. Grâce à son personnage, elle a confirmé à toutes ces jeunes filles qui regardent Glee que l’homosexualité n’a rien d’anormal, que c’est naturel d’éprouver des sentiments pour le même sexe et qu’il n’y a aucune raison de se sentir mal vis à vis de ça.

Lire aussi: Le superbe hommage des acteurs de Glee à Naya Rivera, morte à 33 ans

Poussey dans Orange is the New Black
Poussey dans Orange is the New Black

Bien que la série entière prône fièrement les droits LGBTQI+ et l’ouverture d’esprit quant à l’homosexualité, si on ne devait retenir qu’un personnage, ça serait celui de Poussey. Pourquoi? Pour son naturel et sa sympathie. Elle donne à voir l’image d’une homosexualité épanouie, sans tabou et remplie de joie de vivre, soit tout ce qu’on souhaite dans notre société actuelle.

Casey dans Atypical
Casey dans Atypical

Casey répond à toutes ces jeunes filles en couple avec un garçon et qui se questionnent malgré tout à propos de leur sexualité. Son personnage permet de s’identifier à cette quête d’identité qui peut parfois arriver alors qu’on pensait connaître cette dernière. Elle nous montre qu’il est possible d’aimer un garçon, mais qu’il est possible ensuite d’aimer une fille et qu’il s’agit de tout ce qu’il y a de plus normal. Un véritable modèle qui rassure et qui fait du bien.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.