Home Culture Candidats menacés de mort: la production de Koh Lanta saisit la justice

Candidats menacés de mort: la production de Koh Lanta saisit la justice

Sur les réseaux, certains candidats se sont vus menacés de mort et ont reçu des insultes de la part d’internautes, visiblement (un peu trop) à fond dans l’émission. C’est la raison pour laquelle la production souhaite engager des poursuites en justice contre ces personnes, Koh Lanta représentant un divertissement familial avant tout et pour tout.

C’est une grande première dans l’histoire d’Adventure Line Productions (ALP), la société qui produit Koh Lanta. Dans un communiqué, elle a annoncé qu’elle allait saisir le procureur de la République de Paris, suite aux “propos et menaces” dont plusieurs candidats de cette saison, encore en cours, ont été victimes, expliquant que des faits pareils sont “passibles de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende”.

Lire aussi: Pourquoi Koh Lanta raccourcit-il ses émissions du vendredi soir?

Des faits intolérables

Koh Lanta réalise actuellement sa meilleure saison depuis 2014. Vendredi, l’épisode a rassemblé en moyenne 6,5 millions de téléspectateurs, épisode au cours duquel Sam, un candidat apprécié du public, a été éliminé suite à la coalition de quatre candidats. C’est cette élimination qui a provoqué une vague de haine envers les candidats concernés par l’alliance.

Une enquête devrait être ouverte pour identifier les auteurs et engager des poursuites, poursuit le communiqué. Koh-Lanta est un programme familial et il est intolérable que ses concurrents aient à faire face à un tel déversement de haine. ALP sera vigilant au respect de chacun et engagera des actions judiciaires à chaque fois que cela sera nécessaire”.

Sam, le candidat éliminé, a essayé d’apaiser la situation en expliquant calmement dans une vidéo qu’il connaissait les règles. “On m’a fait part de toute la violence et de la haine qui a été déversée à mes camarades d’aventure. Il faut savoir que quand j’ai fait ‘Koh-Lanta’, j’avais accepté toutes les règles du jeu et notamment une possible élimination lors d’un conseil. J’ai toujours voulu la justice, et aujourd’hui, la justice, c’est d’accepter la décision de mes camarades d’aventure tout comme je l’ai fait. Ils ont une famille, pour certains des enfants. Laissez-les vivre leur aventure en toute tranquillité”.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.