Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Twitter s’amuse à détourner les clichés dans Emily in Paris

Kathleen Wuyard

Imaginée par le créateur de « Sex and the City », la série Netflix « Emily in Paris » reprend les clés du succès du show new-yorkais et les transfère dans la ville lumière. Amour, mode… et pas mal de clichés aussi, que la Twittosphère s’amuse à détourner.


Les Américains ont beau avoir une fascination sans bornes pour la France, et Pah-ree en particulier, ils n’ont pas toujours l’image la plus juste du pays en tête. Déjà, parce qu’il n’y a pas que Paris en France, loin de là, mais aussi parce que contrairement aux idées véhiculées outre-Atlantique, tous ses habitants ne passent pas leur temps à se balader en béret et marinière avec une baguette sous le bras et une bicyclette dans l’autre main.

Lire aussi: On a vu (et adoré!) la série « Emily in Paris »


Plébiscitée par notre journaliste, Gwendoline, qui soulignait tout de même le côté un peu cliché de la série, « Emily in Paris » est désormais dans le viseur de Twitter, qui s’amuse à relever les nombreux clichés présents à l’écran dans des détournements franchement hilarants, même pour ceux et celles qui n’ont pas vu la série. Voyez plutôt.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

 

Des détournements drôles et piquants face auxquels d’autres voix se sont élevées pour rappeler qu’il ne fallait pas s’en attendre à moins de la part du créateur de « Sex and the City ».

« Emily in Paris », du rêve et de la fantaisie


« Vous êtes tous là à dire qu’ #EmilyInParis ne reflète pas la réalité. Je vous rappelle que le créateur est le même qui nous a fait croire pendant 6 ans que Carrie Bradshaw pouvait vivre dans le Village et se payer de la haute couture avec un salaire de pigiste » souligne ainsi Emilie Lopez, tandis qu’Anaïs in Paris, elle, renvoie les critiques à leurs paradoxes: « Je vois des gens critiquer #EmilyInParis et se dire fan de Gossip Girl et Sex & The City alors que ce sont deux séries qui embellissent clairement la vie à New York mais qui contiennent ÉNORMÉMENT de clichés. Bizarrement, ça vous atteint quand on parle des Français ».


L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

 

Plus cash, un autre Twitto invite Netflix à rebaptiser la série pour sa deuxième saison et à revoir son héroïne au passage, mais pas dit que la plateforme suive son conseil.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires