Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Shutterstock

Facebook, Twitter… La technologie évolue avec le terrorisme

En état de siège, l’Allemagne a compté sur la technologie pour en venir en aide aux habitants et les informer. Un hashtag a fait son apparition, une application locale d’urgence invitait la population à rester chez elle… 

L’Allemagne a à nouveau été touchée par un détraqué. Après le fou-furieux à la hache dans le train, les habitants ont été terrorisés ce vendredi 22 juillet par une fusillade qui a commencé à la sortie d’un fast-food et qui a continué dans un centre commercial de Munich. Comme à Paris, ou à Bruxelles, les réseaux sociaux ont eu un sérieux rôle à jouer!

 

Un hashtag sur Twitter

Le hashtag #PorteOuverte qui avait aidé les Parisiens à trouver un refuge lors des attentats de novembre a resservi… en Allemand. #OffenTür a fait son apparition sur Twitter pour aider les personnes encore à l’extérieur à se mettre à l’abri. 

 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Une application d’urgence

Il existe une application allemande destinée à prévenir les habitants lorsqu’il y a un danger. Et effectivement au moment de la fusillade, elle a envoyé un message invitant la population à rester chez elle. 

 

Le “safety check” Facebook

Le “safety check” a été lancé en octobre 2014 suite aux différents désastres que les populations ont subies. Il s’agissait alors surtout de désastres naturels, mais au vu des différents actes terroristes qu'on a subi, il s'est adapté. Ce bouton s’active en cas de crise et permet d’avertir ses proches qu’on est en sécurité. Cette petite invention a déjà rassuré bien des familles! Et Facebook l'a donc activée pour la fusillade de Munich. 

 

safety check

 

En direct sur Periscope

La fusillade a été suivie par des centaines de milliers de personnes sur l'application Persicope. En quelques minutes seulement, le nombre de spectateurs est monté à 343 000. Sur les images, on voit des gens courir, fuyant le centre commercial, et ensuite l'intervention de la police, bouclant le périmètre autour du lieu de la fusillade. Plus réactif que les médias traditionnels, l'application avait déjà été beaucoup utilisée lors du coup d'Etat en Turquie. 

 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

 

À lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires