Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Netflix

ON A VU : « Respirer », la série Netflix dont tout le monde parle

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

À travers les six épisodes de la mini-série « Respirer », on suit le combat de Liv, survivante d’un crash d’avion qui tente de survivre en pleine nature, tout en faisant face à des traumatismes enfouis.

Si vous êtes nostalgiques de la série « Lost » et que vous faites partie des fans de « The Wilds » aux cœurs brisés par l’annulation de la saison 3 de la série, « Respirer » ou « Keep Breathing » en anglais, pourrait être votre nouveau coup de cœur. La mini-série Netflix sortie le 28 juillet dernier s’est hissée dans le classement des programmes les plus vus de la plateforme en ce début du mois d’août. Mais vaut-elle vraiment le coup ?

Lire aussi : ON A VU : « Nos coeurs meurtris », la nouvelle romance qui cartonne sur Netflix

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le résumé

Liv est une brillante avocate new-yorkaise pour qui le travail est toujours passé en priorité. Après une enfance difficile, marquée par l’absence de sa mère, la jeune femme a du mal à s’ouvrir aux autres et à accorder sa confiance en raison de sa peur constante de l’abandon. Alors quand elle retrouve la trace de sa mère, elle est prête à tout pour tenter de la retrouver. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et Liv se retrouve seule survivante d’un crash d’avion dans une région isolée du Canada. Confrontée à la nature parfois impitoyable et à sa solitude, Liv livre une double-bataille afin de survivre, mais également de vaincre des traumatismes d’enfance qui la hantent.

Pourquoi on a aimé ?

Pour être honnête, malgré son format court, seulement six épisodes d’environ 30 minutes chacun, « Respirer » comporte de nombreuses longueurs. Si le début de la série est accrocheur et nous captive, la suite est plus plate en raison des nombreux flash-back. Pourtant, on reste jusqu’à la fin pour connaître l’issue de son parcours et surtout comprendre ces fameux moments passés qu’elle revit sans cesse mentalement. Peu à peu, on découvre les failles de ce personnage complexe et l’histoire prend un autre tournant. 

On fait face à des interrogations existentielles : Comment se construire avec des questions sans réponse ? Comment être heureuse si on ne laisse personne nous aimer ? Au fur et à mesure de sa lutte pour survivre, Liv apprend à se détacher du passé et à faire face à ses traumatismes. Un long chemin qui nous touche autant qu’il nous surprend, porté par le jeu d’actrice de Melissa Barrera qui livre une prestation impressionnante. Elle a confié au média américain « EW » : « Cette série a été la chose la plus difficile que j’ai eu à faire dans ma vie. » La comédienne explique avoir dû tourner pendant 12 ou 14 heures en pleine nature pour réaliser les épisodes, mais ne regrette pas d’avoir incarné ce personnage. « J’aime voir des femmes fortes à l’écran, et au cœur du récit, mais j’apprécie le fait que Liv soit brisée. Elle se sent perdue et cherche des réponses aux questions qu’elle se pose à un moment charnière de son existence », décrit-elle. 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires