Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Lindsay Lohan nous offre un film de Noël DR Netflix.

ON A VU: « Noël tombe à pic », le retour de Lindsay Lohan

Kathleen Wuyard

Qualifié de lancement de la « Lohanaissance » outre-Atlantique, « Noël tombe à pic » n’est pas seulement le 1er film de saison dévoilé par Netflix, il marque aussi le retour sur nos écrans de Lindsay Lohan.

Après des années troublées par la dépendance ainsi que des relations instables, qu’elles soient amoureuses ou bien au sein de sa propre famille, l’inoubliable héroïne de notre adolescence, aujourd’hui mariée et « plus heureuse que jamais » serait de retour pour de bon. Mais son talent est-il toujours au rendez-vous? Pour le savoir, on s’est munies d’une couverture confortable et d’une avalanche de snacks pour mater « Noël tombe à pic » et déterminer si le nouveau film de Lindsay Lohan en vaut la peine.

Mais d’abord, ça raconte quoi?

« Après avoir perdu la mémoire lors d’un accident de ski, une héritière choyée se voit confiée pour Noël aux bons soins d’un jeune veuf fauché et de sa brillante fillette » résume Netflix.

Le tout, avec Lindsay Lohan dans le rôle de la riche héritière pourrie gâtée, mais aussi un autre revenant de notre adolescence à l’écran: Chord Overstreet, alias Sam dans la série « Glee ». Nostalgie, quand tu nous tiens... Mais est-ce que ça suffit pour que la magie de Noël opère?

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Notre verdict?

Il n’y a même pas besoin de commencer à mater le film, ni même de regarder la bande-annonce, pour savoir comment il va finir: la lecture du scénario suffit. Ce qui ne gâche jamais vraiment le plaisir de se plonger dans une comédie romantique pour autant, même si, ici, on doit bien reconnaître que les scénaristes ne font même pas semblant de nous faire croire que les deux protagonistes principaux ne vont pas finir ensemble.

NB: si vous voulez éviter les spoilers, c’est ici qu’il faut vous arrêter de lire.

En effet, d’emblée, le fiancé de Lindsay, alias Sierra, alias Sarah, est présenté comme un abruti insupportable, clairement avec elle uniquement pour ce qu’elle peut lui apporter, et potentiellement gay ou en tout cas, l’idée ultra efféminée et maniérée que certaines personnes s’en font. À l’inverse, le personnage interprété par Chord Overstreet est présenté comme un véritable coeur de beurre, blessé juste ce qu’il faut pour qu’on ait envie que Lindsay le console, et accompagné d’une petite fille et d’une belle-mère pas farouches en ce qui concerne les répliques super cheese, qu’elles délivrent avec tout l’enthousiasme possible.

Attendu, un peu ringard, voire même parfois, de mauvais goût et pas toujours super bien joué... Une daube, alors? Non, car malgré tout, entre le village montagnard enneigé et illuminé, le plaisir visible des acteurs à incarner ces rôles et la Lohanaissance de l’héroïne de notre enfance et adolescence, la magie opère quand même. Disons que c’est le film parfait pour un soir où vous venez de passer une journée pourrie, où le boulot vous oppresse, il fait dégueu dehors, et vous avez juste envie de vous vider la tête en vous enfilant des cochonneries sous un plaid.

Et Lindsay Lohan dans tout ça?

Difficile de ne pas avoir un petit pincement dans certaines scènes, ou plutôt sous certains angles, en constatant à quel point son visage a été modifié par de potentielles injections en tout genre. Disparue, la rouquine ultra fraîche qui monopolisait tous les premiers rôles au ciné: Lindsay Lohan tient aujourd’hui plus de la bimbo tout droit sortie d’une téléréalité Netflix.

Mais son talent pour le métier d’actrice, lui, a été épargné par les années. À certains moments, scénario oblige, elle ne brille pas autant qu’elle le pourrait, mais à d’autres, elle vole la vedette à tous ceux qui partagent la scène avec elle et on retrouve avec plaisir ses mimiques et son talent. Et peut-être que c’est ça, le vrai miracle de Noël: la relance de la carrière d’une actrice qu’on croyait disparue à tout jamais des écrans. D’autant que dans un clin d’oeil bien de saison, Lindsay reprend le tube de « Lolita malgré moi », « Jingle Bell Rock », et sa voix ne déçoit pas.

Plus de nostalgie? À vos souhaits:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires