Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

« Anne+ », sur Netflix: enfin une série réaliste sur des lesbiennes

Justine Rossius

Anne +, c’est la nouvelle série Netflix qui nous plonge dans les histoires d’amour d’une jeune Hollandaise lesbienne de 25 ans. Un petit bijou de réalisme, qui fait du bien au moral.


 

Anne plus, c’est le petit ovni à regarder asap sur Netflix: une série de deux saisons au format un peu éclaté puisque la première saison comprend des épisodes de seulement 10 minutes tandis que la seconde, des épisodes entre 20 et 30 minutes. Autant vous dire qu’on a binge-watché la vie d’Anne, une jeune femme de 25 ans, en proie aux questionnements propres à cette tranche de vie, qu’ils soient professionnels ou amoureux. Mais à vraie dire, c’est surtout les péripéties amoureuses d’Anne (et de ses potes aussi !) que l’on suit au fur et à mesure des épisodes.

 

Anne est homosexuelle et multiplie les plans foireux, les déceptions mais aussi les passions et les moments de tendresse. Elle sort avec ses potes dans des bars et des boîtes de nuit (RIP), elle râle sur son job de copywriter mal rémunéré, elle apprend que ses parents divorcent, elle swipe sur Tinder en mangeant de la pizza, elle manifeste pour les droits des personnes LGBTQ+… Anne est une jeune nana comme tant d’autres, et cette série décrit bien à quoi ressemble vraiment la vie des vingtenaires citadins.

 

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

 

Autre prouesse qui fait du bien en 2021 : le fait que Anne+ ne renvoie à aucun cliché sur les lesbiennes. Le personne principal est gay, mais elle n’a ni les cheveux courts, ni une dégaine de garçon manqué, et c’est assez rare pour le notifier. Ici, on suit les histoires d’amour d’Anne sans faire le focus sur le fait qu’elle soit lesbienne et c’est ça qui fait du bien: on peut s’identifier à elle, à ses déboires et ses plaisirs, peu importe notre propre orientation sexuelle. Les scènes de sexe entre meufs ne sont pas créées pour exciter des hommes et la série met aussi un scène la transition d’un homme née femme avec légèreté et dépourvu de pathos. Clairement: il faut + d’Anne + en 2021.


D’autres news Netflix: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires