https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Netflix

ON A VU: « Feel Good », la série Netflix super touchante qui parle LGBT

Manon de Meersman

Il y a quelques semaines, Netflix dévoilait la bande-annonce de sa série « Feel Good », abordant fièrement la communauté LGBT. Après avoir binge-watché les 6 épisodes en une traite, on vous le confirme, cette série est à voir absolument.

« Feel Good » raconte l’histoire de Mae Martin, une jeune comédienne canadienne, ancienne toxicomane, venue s’installer en Angleterre et se mettant en couple avec George, hétérosexuelle au départ. Le pitch ne casse pas trois pattes à un canard, mais la série, en revanche, déchire. Littéralement.

Lire aussi: FEEL GOOD: Netflix dévoile la bande-annonce de sa nouvelle série lesbienne

Tendresse et romantisme au rendez-vous

Mae Martin est la scénariste de la série, mais également l’actrice principale. En effet, il s’agit d’une série semi-biographique, qui cherche réellement à être juste, drôle et bouleversante à la fois. Un pari réussi puisqu’après seulement quelques minutes de l’épisode 1, le personnage de Mae nous accroche. Avec ses grands yeux, elle semble tantôt perdue, tantôt décalée, et nous décroche des sourires derrière notre écran. Très vite, on se met dans le bain de sa nouvelle relation avec George, dont les débuts sont maladroits (non, on ne vous en dira pas plus sur la scène de leur premier baiser), mais si touchants en même temps.

« Feel Good » aborde avec beaucoup de justesse différents sujets dont un en particulier qui nous fait écho: les difficultés du coming-out. En effet, George, avant Mae, n’a jamais eu de relation homosexuelle. Assumer qu’elle est lesbienne et qu’elle aime une fille devant sa famille, ses amis, ses collègues s’avère être une tâche bien compliquée. C’est sur cette trame que la série se balance, touchant également sujets relatifs aux problèmes de toxicomanie et à l’importance des relations saines dans un couple.

Lire aussi: Et si le coming-out n’était plus un passage obligé quand on est gay?

« Feel Good » aborde aussi la relation tumultueuse et compliquée entre Mae et ses parents. Une relation touchante qui, on le comprend, est passée par beaucoup d’épreuves avant d’en arriver à ce qu’elle est aujourd’hui. On soulignera d’ailleurs le jeu génial de Lisa Kudrow, aka Phoebe dans Friends, qui joue la mère de Mae.

Romantique, tendre, drôle, décalée, parfois un peu bizarre, cette série se présente comme la pause parfaite lorsqu’on souhaite lâcher prise, mais pas trop non plus. Son format court – 6 épisodes de 25 minutes – fait d’ailleurs de « Feel Good » la série parfaite à binge-watcher sous la couette le soir ou l’après-midi!

 

Lire aussi: 

 

 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires