Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Une chanteuse égyptienne condamnée à deux ans de prison à cause d’un clip

Laurane Wattecamps

Shyma, une chanteuse de 21 ans, vient d’être condamnée à deux ans de prison à cause de son dernier clip. La justice égyptienne estime que les images incitent à la débauche.


Certains chanteurs nous proposent de prendre une pilule à Ibiza, d’autres d’enchaîner les plans cul. Jamais pourtant ils n’ont fini en prison. Pour la chanteuse Shyma, une Egyptienne de 21 ans, c’est une tout autre histoire.

Arrêtée le mois dernier, elle a écopé de deux ans de prison pour avoir tourné dans un clip jugé suggestif. Shyma et le réalisateur ont été condamnés par le tribunal du Caire pour incitation à la débauche. Ils devront également s’acquitter d’une amende de 10.000 livres égyptiennes, soit près de 500 euros.

https://www.youtube.com/watch?v=feT6v4BcqtQ

Lors de la sortie de la chanson « Andy Zoroof », la chanteuse avait déjà présenté ses excuses pour ses poses lascives dans la vidéo: « Je présente mes excuses à tous ceux qui ont été dérangés par le clip et l’ont considéré indécent. Je ne m’étais pas imaginée que tout cela allait arriver et que je ferais l’objet d’une attaque aussi virulente de la part de tout le monde ». Mais ses excuses n’étaient pas suffisantes. Et la justice a finalement tranché.

Les deux artistes pourront encore faire appel. Mais en attendant, la sanction nous semble bien sévère pour avoir léché une banane. Surtout quand d’autres twerkent et flirtent avec le politiquement correct.

https://giphy.com/gifs/future-wicked-26gLwZ6yGnaZ335a8

 

Lire aussi:


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires