Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Ses années Spice Girls ont rendu Mel C suicidaire Getty Images

Mel C révèle que ses années Spice Girls l’ont rendue suicidaire

Kathleen Wuyard

Remplie d’énergie et de bonnes vibes sur scène, Mel C vivait pourtant un véritable drame en coulisses de ses années Spice Girls. Anorexie, dépression, et même, pensées suicidaires: elle raconte l’envers du décor.

25 ans après l’incroyable succès des Spice Girls, Mel C, alias Melanie Chisholm, l’avoue: faire partie du girls band le plus célèbre de la planète lui a parfois fait craindre de mettre fin à ses jours. Dans un entretien accordé à la journaliste britannique Jan Moir, celle qui est maman célibataire d’une Stella de 13 ans, est revenue sur les confessions distillées dans sa nouvelle autobiographie, « Who I Am ».

À commencer par la pression de perdre du poids qui lui a été infligée, ainsi qu’à Victoria Beckham, alors que les Spice Girls s’appelaient encore « Touch » et que les deux chanteuses étaient à peine sorties de l’adolescence – et donc, dangereusement influençables. S’en sont suivies des années de boulimie et d’anorexie pour Mel C, tandis que Geri Horner, alias Ginger Spice, a elle aussi confié avoir souffert de boulimie durant ses années Spice Girls.

Melanie Chisholm alias Sporty Spice, 2000. (Photo par Tim Roney/Getty Images)
Quand j’y repense, je me demande comment j’ai tenu le coup physiquement. J’avais éliminé des familles entières d’aliments, je ne me nourrissais plus que de fruits et de légumes, je n’avais plus mes règles... Et parfois, je me réveillais pendant la nuit pour faire des orgies de pain et de céréales jusqu’à frôler l’inconscience. Je me sentais dégoûtante.

Et Melanie de confier que ces problèmes, accompagnés de binge drinking et du stress lié à la popularité, ont atteint leur apogée au moment de la séparation des Spice Girls, période à laquelle elle a parfois eu des pensées suicidaires. « Mon comportement me décourageait tellement, je n’avais plus envie de continuer comme ça. C’est là que j’ai réalisé que j’avais besoin de me faire aider », confie celle qui vit aujourd’hui une vie bien plus saine... Mais pas complètement ascétique pour autant: si Mel C avoue aller se coucher tôt et boire beaucoup moins. « J’ai remplacé le vin par des margaritas ou de la vodka, c’est beaucoup plus clean comme alcool ». Santé?

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires