Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Le concert de Dadju à la Madeleine: on y était (et on a grave kiffé)!

Elevé au rang de star avec ses tubes « Reine » puis « Bob Marley », qui tournent en boucle sur les ondes, le petit frère de Maître Gims a fait vibrer Bruxelles… et goûté pleinement à l’enthousiasme d’un public belge en délire, tout acquis à son vibe.


Les touristes de passage par le quartier de la gare Centrale ont dû être surpris ce mercredi 2 mai. Vers 19h, une queue de plus de 100 mètres s’étendait de l’église sainte Marie-Madeleine à la salle de la Madeleine. C’est que Bruxelles accueillait le chouchou des charts et de la jeunesse décomplexée: le chanteur rappeur Dadju. La Madeleine, comble, bigarrée, frénétique, allait connaître l’une de ses plus folles soirées .

À l’unisson


Lorsque les premières notes ont retenti et que la scène s’est éclairée, laissant apparaître un Dadju en survêt’ blanc immaculé, casquette et boots aussi – on aurait dit un ange – ce sont 1200 personnes (et leur smartphone) qui l’ont accueilli en entonnant un tonitruant « Joyeux anniversaire » qu’il n’est pas près d’oublier. Un truc à vous filer la chair de poule, ça. Une telle communion dans une salle, c’est du rarement vu. Dadju, qu’on devine ému sous son armure de scène, va alors enchaîner les morceaux de son premier album solo, Gentleman 2.0. En duo avec des guests stars, parfois (même son papa, chanteur, comme tout le monde dans la famille, le rejoindra sur la scène). Accompagné par la chorale du public, toujours. 1200 personnes qui semblent chanter d’une seule voix. Frissons.

Coup d’œil à l’assemblée, depuis le balcon. Chacun a le sourire aux lèvres, chaloupe son corps, reprend à tue-tête les tubes entraînants du beau gosse à la voix douce et sexy, ça danse de tous les côtés. Des Noirs, des Blancs, des Arabes, des (très) jeunes, des adolescents, des parents aussi, venus de bon gré, des adultes, hommes, femmes, pas un qui ne s’éclate. Le cœur de la capitale ne bat plus que pour Dadju et ses rythmes majestueusement balancés.

Les vrais gens


C’est pas bon (avec Abou Debeing), Seconde chance, Ma fierté, Intuition, T’es pas normal… On pensait ne pas connaître la musique de Dadju, on se rend compte qu’on l’aime déjà. Pas une bière qui circule, personne n’en raterait une miette, ne fut ce que le temps d’un trajet au bar. Pas de temps mort. Pas même celui de réaliser que la set list est déjà finie. Mais Dadju a gardé le meilleur pour la fin: Bob Marley (où il invitera l’actrice du clip – Chloé, une Belge! – à le rejoindre) et Ma Reine, qui achèvent de faire succomber le public. Son public. « Même si plus tard, je reviens à Bruxelles et que je remplis le Palais 12, 10.000 personnes, je n’oublierai jamais qu’ici, à la Madeleine, le jour de mes 27 ans, c’était des vrais gens! Merci Bruxelles! »

 

Si vous avez loupé le coche cette fois-ci, consolez-vous: Dadju revient en Belgique, à Forest National, le mercredi 7/11. Infos et tickets: 070.345.345 (0,30 €/min) + www.next-step.be & dans les points de vente habituels.

Lire aussi


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires