Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

L’application de rencontres Bumble bannit le body-shaming de sa plateforme

Manon de Meersman

Créée en 2014, Bumble a aujourd’hui pris la décision de bannir le body-shaming. Dédiée aux rencontres, cette application s’attaque à un problème récurrent en son sein, balayant désormais les remarques offensantes touchant au physique des personnes.


Bumble, c’est une application de rencontres où, d’un point de vue hétérosexuel, les femmes sont fortement invitées à faire le premier pas. « Sur Bumble, ce sont les femmes qui font le premier pas. Nous venons révolutionner les règles du dating en promouvant l’égalité et le respect, principes fondamentaux de toute relation, explique l’app’. Nous cherchons à ce que nos membres se connectent avec confiance tant au niveau professionnel qu’amoureux, voire même en matière d’amitié. Nous incitons les femmes à faire le premier pas et ainsi remettre en question des normes que nous jugeons démodées. Grâce à une communauté basée sur le respect et la sympathie, les rencontres en ligne sont aussi simples que sûres. »

Miser sur le « safe place »


C’est dans ce cadre que Bumble a décidé de bannir le body-shaming de sa plateforme. Désormais, sont interdits « les commentaires désobligeants non sollicités sur l’apparence, la taille, le poids ou la santé ». Ainsi, il ne sera plus possible de renseigner des critères physiques dans sa présentation. Exit la grossophobie ou encore le colorisme, Bumble compte bien rendre son app’ safe et bienveillante.

L’application utilise des mesures de protection automatisées pour détecter les commentaires et les images qui vont à l’encontre de ses directives et conditions générales, qui sont ensuite transmises à un modérateur humain »,


explique Bumble. De cette manière, tout un chacun sera également invité à signaler les comportements allant à l’encontre de cette nouvelle règle. L’app’ s’engage également à mettre à disposition de toutes et tous des documents décrivant ce que sont les bons comportements à adopter.

Bye bye les phrases du genre: « Je préfère les nanas de moins de 1m70 » ou les « Cherche beau gosse brun aux yeux verts ». Place à l’inclusivité et au bien-être de tout un chacun. Qui sait, peut-être que cela donnera des idées à d’autres sites de rencontres? (CEO de Tinder, si tu nous lis…)

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires