https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Social media or online shop banner advertisement

Cet Instagram rend aux femmes la place qu’elles méritent dans l’art

Kathleen Wuyard

Sur son compte Instagram, pas de selfies dénudés ni autres duck faces: la Belge Eva Kirilof, déjà à l’origine de la newsletter La Superbe, rend aux femmes la place qu’elles méritent dans l’art avec des posts aussi beaux qu’intelligents.


Ici, l’autoportrait avec un nu de la peintre britannique Laura Knight, qui, par ce choix extrêmement audacieux pour l’époque (nous sommes en 1913), « défie délibérément le système patriarcal dans lequel elle évolue et refuse les injonctions qui lui sont imposées à cause de son genre ». Là, le récit du choix radical de l’artiste américaine Mierle Laderman Ukeles, en pleine noyade dans « les charges mentales et domestiques qui accompagnent sa récente maternité », de « faire des tâches invisibilisées et non payées qui rythme son quotidien son art puisqu’elle n’a plus le temps de se consacrer à ce dernier ».

 

View this post on Instagram


 

A post shared by EVA (@eva.kirilof)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

View this post on Instagram


 

A post shared by EVA (@eva.kirilof)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partout, sur cet Instagram qui raconte l’art par le prisme des femmes, photos, peintures, sculptures et autres oeuvres saisissantes accompagnées du genre de légendes instructives et passionnantes qu’on aimerait voir dans les musées, en lieu et place des cartons laconiques et tristounets qui sont souvent apposés aux oeuvres exposées.

 

View this post on Instagram


 

A post shared by EVA (@eva.kirilof)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

View this post on Instagram


 

A post shared by EVA (@eva.kirilof)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Entre la compilation des 5 artistes queer à connaître, des memes (notamment les sourires espiègles de portraits historiques en réponse à l’affirmation que « les musées sont des espaces neutres ») ou encore des citations qui tape dans le mille sur fond monochrome, l’Instagram d’Eva Kirilof est aussi malin qu’intéressant, drôle parfois, visuellement extrêmement plaisant, et s’il se veut parler de thématiques nécessaires et sérieuses, il offre aussi une respiration bienvenue dans le flot à la vacuité parfois abyssale des publications Instagram.

On vient ici comme dans une galerie, avec curiosité et l’envie d’en prendre plein les yeux, et on ressort de chaque scroll avec plus de savoir qu’avant: vous l’aurez compris, on est séduites. Et pour en juger par vous-même et vous abonner, c’est par ici.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires