https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Il attrape un ténia de 1m80 en mangeant des sushis #GourmandiseDuJour

Il y a quelques jours, un Californien a eu la jolie surprise de découvrir qu’il avait un vers de plus d’1 m 80 vivant dans son intestin. La cause? Des sushis qui n’avaient pas été préparés dans les règles de l’art.


Si vous êtes amatrice de sushis / makis / sashimi au poisson cru, vous risquez de recracher vos baguettes par les trous de nez.

 

Un détour morbide aux toilettes


Pour lui, les sushis, c’est toute sa vie! Véritable accro au poisson cru, qu’il déguste sous forme de sushis / makis / sashimis, un jeune Américain originaire de Fresno en Californie en consomme plusieurs fois par semaine. Si cet amour inconditionnel était jusqu’alors réciproque, la love story a pris fin il y a quelques jours, lorsqu’il s’est rendu aux toilettes. Souffrant de diarrhée explosive depuis plusieurs heures, il se rend compte que « quelque chose » sort, quelque chose de vivant. En tirant dessus, l’homme se rend alors compte qu’il s’agit d’un vers de plusieurs centimètres de long. Horrible! Une fois la bête extraite, l’homme l’amène directement aux urgences, où un médecin du nom de Kenny Banh lui prescrira alors un vermifuge pour terminer son « expulsion », et écarter toute possibilité de récidive.

 

 

Au final, et après examen, il s’avère que la jolie petite bestiole toute choupette mesure dans les 1 m 80. On imagine donc le grand moment de solitude qu’a dû vivre ce jeune Américain, seul sur son trône de porcelaine.

 

Comment éviter de choper un ténia?


Si vous adorez les sushis, et que vous n’avez pas envie de commencer un élevage de vers géants, pas de panique. Tous les restaurants ne sont pas à risque et la plupart d’entre eux respectent scrupuleusement les règles d’hygiènes propre aux crustacés et poissons crus. Mais si jamais vous avez un doute, il n’existe qu’une seule façon d’éliminer pour de bon un potentiel risque: congeler à -20°C les produits contenants du poisson cru pendant 24 h. Comme l’explique Jean-Christophe Saurin, gastro-entérologue au CHU de Lyon:

Solution très simple pour l’éviter : cuire son poisson. Mais ça n’est plus du sushi par conséquent. Autre possibilité : congeler son poisson. Pour être sûr d’éradiquer le parasite, laisser votre futur plat à – 20 C° pendant au moins 24 heures dans votre congélateur.


 

Le professeur rajoute également qu’il ne faut surtout pas « tirer sur le vers », comme l’a fait le patient américain. Car si vous « cassez » le vers, il continuera à se développer et à boulotter tout ce que vous ingérez. Alors, ça vous a donné envie de manger des sushis, cette petite histoire? #OnNaPlusTropFaimL0

Source: Le Parisien.

 

 

On en a aussi parlé:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires