Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Top 8 des pires poissons d’avril de tous les temps

Kathleen Wuyard

On connaît tou.te.s quelqu’un qui se montre un peu trop enthousiaste à l’idée de préparer ses poissons d’avril, mais probablement personne qui soit allé aussi loin que les « farceurs » repris dans ce Top 8 du pire.


Ou bien si vous connaissez l’un deux et/ou que vous avez été victime de ces poissons d’avril tout sauf drôles ou de « blagues » similaires, vous avez toute notre compassion.

Les 8 pires poissons d’avril de tous les temps

  1. La fausse libération

    Le premier avril 2000, un quotidien roumain, « Opinia », a rédigé un article annonçant la libération d’une soixantaine de prisonniers dont les proches sont allés les accueillir à leur « sortie » pour apprendre des gardes qu’il s’agissait en réalité d’une blague du journal. Drôle comme une porte de prison.
  2. Le jeu du pendu

    En 2004, un certain Randy Wood, fraîchement divorcé et rendu amer par sa séparation, a décidé de faire un poisson d’avril morbide à son ex en prétendant s’être pendu au domicile familial. Quand les secours sont arrivés, ils ont réalisé qu’il était toujours vivant et lui ont collé une amende pour sa peine.
  3. L’éruption de Blue Hill

    Le 1er avril 1980, un journaliste télé de Boston a annoncé l’éruption imminente d’une colline locale, Blue Hill. Bien qu’il ait fini son segment avec une petite carte signalant subtilement qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, des centaines de riverains paniqués ont monopolisé les lignes d’urgence et le journaliste a été renvoyé.
  4. Le naufrage du Titanic

    Le 1er avril 2001, un animateur de radio anglais a annoncé qu’un navire qui ressemblait comme deux gouttes d’eau au Titanic pouvait être aperçu depuis une falaise locale. Face à l’afflux de gens curieux d’apercevoir le célèbre paquebot, un pan entier de la falaise s’est effondré quelques jours plus tard -heureusement, aucun curieux n’était à ce moment-là sur les lieux.
  5. Morte de peur

    En 1896, John Ahrens, un fermier du Tennesse, a décidé de faire une bonne blague à sa femme en mettant un masque blanc et en la terrorisant, lui faisant croire qu’il était un vagabond qui s’était introduit au domicile familial. Pas de chance, son épouse a été tellement saisie qu’elle a fait une attaque et est décédée quelques heures plus tard.
  6. Autour du monde

    Le 1er avril 1972, « The Times » a annoncé qu’à l’occasion du 100e anniversaire de la compagnie, le voyagiste Thomas Cook proposerait des tours du monde au prix qu’ils auraient coûté à l’époque, soit une poignée de livres sterling seulement. Même si le journaliste précisait quelques pages plus loin qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, des centaines de voyageurs se sont pressés dans les agences Thomas Cook, la blague coûtant son boulot au reporter qui avait provoqué ce mouvement de foule.
  7. Armageddon

    En 1940, à Philadelphia, le porte-parole du Franklin Institute Science Museum a cru bon de saisir l’occasion pour susciter l’intérêt autour de leur prochaine expo sur l’espace, en annonçant que l’Armageddon était proche et que les astronomes du Franklin Institute pouvaient confirmer que la fin du monde arrivait. Face à la panique suscitée, il a été remercié de son poste.
  8. Qui veut sortir de prison?

    N’ayant pas retenu la leçon roumaine, en 2015, un poste de police de la région de Manchester a publié un tweet accompagné de photos de prisonniers et invitant à « voter pour celui que vous voulez libérer ». Une blague d’un goût d’autant plus douteux que la plupart des prisonniers en question étaient derrière les barreaux pour avoir commis des crimes violents.


De quoi mettre en perspective les poissons d’avril pourris que votre papa/coloc/tendre moitié ne manque pas de vous imposer.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires