Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Une place ©Editions Hachette Pratique Collection Insolentes

« Une place », le livre qui redonne leur place aux femmes dans l’histoire de l’art

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Vous êtes-vous déjà baladés dans un musée dans la section beaux-arts en vous disant que ces œuvres étaient pour la plupart signées par des hommes ? Avez-vous déjà été choqué•e d’apprendre que la femme d’un célèbre artiste était en fait la véritable auteure de ses tableaux ? Le livre « Une place » vient célébrer les femmes artistes trop souvent oubliées par l’Histoire.

Dès les premières pages du livre « Une place » qui est un ouvrage illustré de charmants dessins, on en apprend beaucoup sur les femmes artistes, et surtout sur leur absence des lieux d’exposition d’art ainsi que les difficultés et inégalités auxquelles elles ont fait et font face encore aujourd’hui. En quelques chiffres :

  • à la National Gallery de Londres sur 2300 œuvres exposées allant du 13e au 20e siècle, seules 21 ont été faites par des femmes
  • 96 % des oeuvres vendues aux enchères dans le monde ont été réalisées par des hommes selon le National Museum of Women in the Arts (2020-2021)
  • La différence de revenus entre une femme artiste et un homme artiste est de 24 %

Loin de vous spoiler le livre, ces quelques chiffres font partie des nombreuses statistiques énoncées dans l’avant-propos qui nous donnent tout de suite envie de continuer notre lecture pour comprendre ce phénomène d’invisibilisation des femmes dans le domaine de l’art. Et la suite de l’ouvrage ne nous déçoit pas puisqu’on y découvre les histoires singulières de dizaines de femmes qui ont marqué leur temps. Des récits contés par la plume d’Eva Kirilof et par les dessins de Mathilde Lemiesle afin de répondre à un manque constaté par l’auteure : 

Il m’a fallu des années à arpenter les musées pour mettre le doigt sur le sentiment que je ressentais après chacune de mes visites : le manque d’expérience d’un regard proche du mien, mais aussi l’absence d’une lignée de femmes artistes à laquelle me rattacher ou du moins avec qui, peut-être, partager des affinités.

Lire aussi : L’invisibilisation des femmes, c’est quoi et pourquoi il faut en parler?

À quoi faut-il s’attendre ?

« Dans cet ouvrage documenté, Eva Kirilof nous offre des pistes de réflexion sur la place et le rôle des femmes dans la culture occidentale, le tout pertinemment illustré par Mathilde Lemiesle. Nourri par les travaux d’historien·nes, de chercheur·ses, et de militant·es, Une Place participe à repenser les mythes autour de la présence des femmes dans l’histoire de l’art, en reliant entre eux récits historiques et politiques, idées et parcours de femmes artistes. Un essai dessiné riche, pédagogique, engagé et drôle, nécessaire pour tous·tes celles et ceux qui s’intéressent à la façon dont les femmes ont été effacées de nos récits collectifs. »

Pourquoi on vous le conseille ?

Pour sa forme qui rend la lecture ultra fluide, puisqu’on oscille entre informations, récits historiques et illustrations qui donnent vie aux destins de ces femmes dont on ignore bien souvent l’existence avant de se plonger dans l’ouvrage. On ressort de cette lecture en ayant appris sur l’histoire de l’art, de notre société et sur les combats de ces femmes pour exercer leur passion librement. On découvre Guda, une enlumineuse allemande du 12e siècle qui en exerçant cet art au Moyen-âge réalise l’un des premiers autoportraits effectués par une artiste femme dans l’Histoire. Sofonisba, première artiste professionnelle de l’histoire de l’art occidental qui a contribué à rendre la profession d’artiste socialement acceptable et a même été soutenue par la cour royale d’Espagne. Mais aussi Adelaide qui rejoint les rangs de l’Académie royale de Paris et réussit à exposer ses œuvres sans l’aide de son mari ni d’aucun homme. Ou encore Mary Beale, la première femme portraitiste professionnelle en Angleterre et bien d’autres figures féminines qui, à travers leurs parcours et leurs œuvres, ont ouvert la voie aux artistes d’aujourd’hui.

Les auteures de « Une place » seront présentes le 12 novembre prochain à Bruxelles au Festival Féministe toi-même pour présenter leur livre et le dédicacer. Plus d’informations ici.

« Une place », d’Eva Kirilof et Mathilde Lemiesle, Editions Hachette Pratique, Collection Les Insolentes, 352 pages, 29,95 €

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires