Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

FLAIR BOOK CLUB: « Les Éblouis », magique roman d’adolescence

Julie Braun
Julie Braun Journaliste

Dans son troisième roman, « Les Éblouis », la jeune Belge Aylin Manço nous invite à retrouver les émois sensuels de notre adolescence. Au cœur du récit: une bande de lycéens pleins d’hormones… et de superpouvoirs!

Le résumé

La lumineuse Luce vient d’arriver à l’internat de Jamet, bien décidée à y vivre une année merveilleuse. Elle trouve rapidement sa place parmi les internes, séduisant à la fois le beau Timo et sa voisine de chambre… Mais bientôt, tout bascule: des élèves développent d’étranges capacités (lévitation, traversée des vitres, …). Pourquoi Luce est-elle la seule épargnée? Comment vivra-t-elle ses émois amoureux? Les ados parviendront-ils à vivre avec leurs pouvoirs? Et si ce n’était pas une bénédiction, mais une malédiction?

Et en 3 mots-clés?

#magique
#puissant
#sansTabou

Pourquoi on a aimé « Les Éblouis »?

C’est la première fois qu’on lit un tel roman! La jeune romancière Aylin Manço bouscule les codes en proposant dans un roman young adult, dédié aux adolescents et aux jeunes adultes, une histoire qui mêle fantastique, émois amoureux et sexualité. Loin de se centrer sur la pénétration, les scènes de sexe comprennent des gestes sensuels réalistes, loin des stéréotypes relayés par le porno. On avance en hésitant, avec passion, à coups de langues audacieux, vers la découverte du plaisir.

Depuis la sortie de son deuxième roman, le captivant « Ogresse », dont on vous parlait ici, l’autrice a réalisé de nombreuses rencontres scolaires à l’occasion desquelles elle a reçu énormément de questions sur la scène de la première fois vécue par ses personnages, qui ne représente pourtant qu’une infime partie du roman.

« Je m’en doutais, explique l’autrice, mais ça l’a confirmé: les ados ont très envie qu’on leur parle sans tabou de sexualité. Le porno, en plus d’être masculiniste, n’est pas honnête: il ne ressemble pas au vrai sexe de la vraie vie. Et pourtant, c’est souvent la seule représentation explicite à laquelle ils ont accès! Ça commence à bouger un peu, notamment grâce aux séries ‘Sex Education‘ et ‘Normal People’, que j’admire beaucoup. »

« Dans ‘Les Éblouis’, j’ai délibérément voulu être crue: pas de fondu au noir, pas d’envolée lyrique, mais de la tendresse et des ratés, et surtout on appelle une chatte une chatte, et on répète le mot jusqu’à ce qu’il cesse d’être gênant. »

Aylin Manço

À qui « Les Éblouis » va plaire?

On a envie de dire: « À qui ne plaira-t-il pas?! » Dans ce roman, il y a de l’amour, de l’amitié, du suspense, du fantastique, du sexe, une référence littéraire (au « Grand Meaulnes » d’Alain Fournier, qui enrichit la lecture si vous le connaissez, sans vous manquer si vous ne l’avez pas lu). L’écriture est enivrante (ah, la scène du baiser non donné!), les personnages sont attachants et leurs sentiments profonds si bien décrits qu’on vibre avec eux. 408 pages de plaisir !

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Ce roman est paru dans la collection Xprim’, chez Sarbacane. Découvrez plus d’infos sur « Les Éblouis » sur le site de l’éditeur.

Vous en voulez encore ? Plongez aussi dans le précédent roman d’Aylin Manço, « Ogresse », qui sort en format poche chez J’ai Lu !

Découvrez aussi dans le Flair Book Club :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires