Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Selon une enquête, les travailleurs de moins de 25 ans sont les plus touchés par la crise

Manon de Meersman

Selon une enquête menée par SD Worx, prestataire international de services de ressources humaines et secrétariat social, les travailleurs de moins de 25 ans sont ceux les plus touchés par la crise sanitaire qui sévit actuellement.


En effet, selon cette enquête, les jeunes de moins de 25 ans sont les plus susceptibles de travailler dans des secteurs où le chômage temporaire serait de mise. Celle-ci a été menée sur base des données salariales de 70 000 employeurs et près d’un million de travailleurs belges.

Des secteurs dans lesquels les jeunes sont actifs


Les moins de 25 ans semblent avoir été mis en chômage temporaire en moyenne 40% du temps en plus que la norme générale des Belges. Par exemple, en février, les jeunes se sont retrouvés au chômage pendant 5,6% des jours travaillés. À cela s’ajoute le fait que plus l’âge est bas, plus le chômage temporaire est élevé.

Comment expliquer ces chiffres? La crise s’attaque aux secteurs dans lesquels les jeunes semblent être les plus actifs. « Dans cette tranche d’âge, nous avons une forte proportion de jeunes sans formation supérieure qui sont plus souvent employés dans des secteurs qui ont grandement souffert de la crise », notamment « la coiffure et les soins de beauté, l’horeca, le nettoyage, le commerce alimentaire, le secteur socioculturel, les garages, l’aménagement paysager et l’entretien des jardins et l’assistance au sol dans les aéroports », explique Jean-Luc Vannieuwenhuyse, expert juridique au SD Worx.

 

 

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires