Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Cette blogueuse s’invente un séjour à Disney et tout le monde tombe dans le panneau

La photo est loin d’être (comme on a tendance à le croire) le reflet de la réalité. En faisant croire à ses abonnés qu’elle s’offre un voyage à Disney pour ses 22 ans, la blogueuse, Carolyn Stritch a berné tout le monde mais surtout a voulu faire passer un message.

Instagram n’est pas la réalité


Sur les réseaux sociaux, principalement sur Instagram, tout est mis en scène. Est-ce que dans la vie de tous les jours cela vous arrive de vous asseoir sur votre plaque de cuisson ou de vous réveiller les cheveux parfaitement coiffés? Pas sûre! Mais il n’est pas nécessaire de chercher les mises en scène absurdes pour réaliser que sur Instagram tout est pensé, léché et loin d’être spontané. Evidemment, il réside toujours une part de vérité derrière une photo à moins que… La blogueuse, Carolyn Stritch, 32 ans a décidé d’organiser une « supercherie« . A l’aide d’une application de retouches et de quelques photos, l’auteure du blog « The Slow Traveler » a carrément inventé un voyage à Disneyland. Et tant qu’on y est, la jeune femme s’est également rajeunie de 10 ans. Ses 190 000 abonnés y ont cru et même ses amis et sa famille.

La première photo


L’histoire a commencé sur son compte Instagram, le 10 mars. Carolyn Stritch se met en scène dans son lit et partage à ses abonnés qu’elle s’offre un petit voyage aux Etats-Unis. « Demain je vais avoir 22 ans! Je m’offre un voyage en Californie: je vais à Disneyland pour Instagrammer à fond le château de la Belle au Bois Dormant. (…) Je serai seule, et alors? Ce sera mon propre conte de fées. Les possibilités humaines dépassent largement notre imagination! »

https://www.instagram.com/p/BgJpx9On3od/?taken-by=theslowtraveler

La deuxième photo


Le lendemain, la blogueuse partage avec sa communauté une photo toute droite sortie d’un magazine. « Où sont passés les touristes? » s’interrogent quelques abonnés sans pour autant remettre en cause la photo. « Je suis en Californie. Me voilà devant le château de la Belle au Bois Dormant -mon cadeau fou, pour mon 22e anniversaire. Demain, je serai de retour à la maison, et ce sera comme si rien n’était arrivé! Je n’arrête pas de me dire: c’est un peu drôle de tenter l’impossible. La vie, c’est ce que vous en faites! »

https://www.instagram.com/p/BgMf3Pfn94g/?taken-by=theslowtraveler

La troisième photo


Le lendemain, Carolyn Stritch poste à nouveau une photo qui ne fait plus rêver mais intrigue. « Je ne me sens pas vraiment moi-même après ce voyage. Étrange. Demain je partagerai un post de blog pour tout vous raconter. Ce n’est pas tous les jours que l’on se dit ‘j’ai bientôt 22 ans, et je m’offre un voyage à Disneyland’. Et bien, retour à la réalité. Difficile de croire qu’hier encore, j’étais seule, devant le château de la Belle au Bois au Dormant. »

https://www.instagram.com/p/BgO5eTRnZbN/?taken-by=theslowtraveler

[td_smart_list_end]

C’est donc sur son blog que la jeune femme a expliqué la supercherie. Intitulé « Pourquoi j’ai hacké mon compte Instagram?« , Carolyn Stritch explique comment et pourquoi elle a manipulé tout le monde. L’idée lui est venue lorsqu’elle a téléchargé l’app’ « Face App« , une perle rare pour tous ceux qui veulent modifier leur visage de A à Z. « Vas-y j’enlève mes rides, j’affine mon visage, je refais mes sourcils, etc. etc. » Après avoir testé l’app’, la jeune femme se dit être choquée devant le résultat. C’est à ce moment-là qu’elle a décidé de remettre en question son existence en tant que photographe. Car, cette supercherie, ce n’est pas pour remettre en question Instagram mais bien pour développer l’esprit critique des gens.

La jeune femme raconte ne pas être du genre « à mentir » mais elle avoue tout de même que son Instagram est souvent une mise en scène. « Je ne lis jamais près de la fenêtre -elles ont beau être splendides, elle donnent froid. Parfois, la tasse de café que je tiens est vide. Je rentre mon ventre. Je bouge les meubles. Je photoshoppe les marques sales des meubles sur les murs »

« Est-ce mal? Je ne sais pas »


Pour la blogueuse, Instagram est un lieu « d’évasion, inspiration et d’aspiration. » Elle explique également que personne ne veut la voir en pyjama, la tête dans l’ordi. Sa supercherie? Elle a bien évidemment été trop loin mais cette expérience aura le mérite de susciter la réflexion. « Rendons Instagram meilleur conclut-elle« .

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires