https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Voilà à quoi ressemblaient nos vies avant l’invention du GSM

Il nous accompagne au quotidien, connaît le moindre fait de notre planning et est témoin de nos discussions, disputes ou mots d'amour. Presque un meilleur ami, la carte sim en plus, notre GSM est incontournable. Indispensable! De quoi se demander comment on survivait avant qu'il existe!

Il est souvent celui vers qui on tend notre main au réveil. Il a remplacé notre maman pour nous forcer à nous lever le matin, nous occupe dans le bus ou chez le docteur et nous sauve quand on n'a pas de bic. Le GSM, ce héros! Alors, pour celles qui ont oublié comment c'était avant l'ère des SMS et des selfies et celles qui ne l'ont carrément pas connu, petite piqûre de rappel de nos existences quand le téléphone avait encore un fil.

 

 

tel1

1. On attendait, comme des âmes en peine, devant le fixe qu'IL appelle. Chaque sonnerie apportait espoir (et frustration). Et nous forçait à répondre aussi à mamy, à la meilleure copine de maman et à écouter les malheurs de Tonton René.

 

 

tel2

2. Planifier une sortie entre filles, ça voulait dire passer 18 coups de fil pour choisir une date, puis rappeler tout le monde pour confirmer. Et ça, c'était quand on arrivait direct à être d'accord sur un lieu.

 

 

3. Qui n'a jamais entendu: "raccroche, j'ai besoin du téléphone!". Comment décemment raconter un potin dans ces conditions?

 

 

tel4

4. Quand on se retrouvait coincée à minuit, dans le froid, après avoir manqué le dernier bus, notre meilleur pote s'appelait cabine téléphonique. Et comme d'hab, on n'avait pas de monnaie.

 

 

 

tel6

5. Nos parents devaient appeler les parents de nos amis pour savoir comment on allait.

 

 

tel6

6. On faisait déjà le tour de notre chambre en papotant. Sauf que là, on s'emmêlait dans le fil.

 

 

tel7

7. On avait un joli cahier dans lequel on notait tous les numéros de téléphone de nos connaissances pour frimer avec un carnet d'adresses super rempli.

 

 

tel8

8. C'était la période bénie des blagues téléphoniques. #Allo#Pital?

 

 

9. Dur dur d'éviter un appel qu'on ne voulait pas recevoir, à moins de passer sa vie sur répondeur. Nos parents n'étaient vraiment pas des as pour mentir. "Tu veux lui parler? Chééériiie c'est Maaarc. Et je lui dis quoi à Marc alors? Ah eeeeuuuh oups elle n'est pas la en fait, je peux prendre un message?

 

 

tel10

10. Notre WhatsApp c'était des petits bouts de papier avec des messages, qu'on s'échangeaient en classe.

 

tel11

11. Impossible de contacter chéri ou les parents au supermarché pour leur demander de nous racheter des Kinder Bueno et des chips.

 

 

tel12

12. Quand on voulait envoyer un message à quelqu'un, il y avait le télégramme. Et la personne en face qui comprenait de travers ce qu'on disait. "Non, pas je t'aide de tout mon cœur! M! MMMM"

 

 

tel11

13. Chercher le numéro du mec canon de la classe dans le bottin était le comble du romantisme.

 

 

tel14

14. Les Talkie Walkie nous semblaient magiques. "Whaaaa tu peux être HORS de chez toi ET au téléphone?!"

 

 

tel15

15. Le boum technologique c'était le passage des doigts qui fond rouler chaque chiffre sur le cadran, aux touches toutes simples sur lesquelles on pousse.

 

 

tel16

16. Impossible de filmer en direct le voisin qui se gamelle dans la neige, la super chanson au concert ou notre pire ennemie qui recrache son chocolat par le nez.

 

 

On ne raccroche pas tout de suite:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon