Home Témoignages Témoignage: « Le jour j’étudie la comptabilité et la nuit je suis actrice...

Témoignage: « Le jour j’étudie la comptabilité et la nuit je suis actrice de films X »

Shutterstock
Shutterstock

La journée, Madeleine, 21 étudie la comptabilité. Mais après les heures de bureau, la jeune femme change radicalement d’activité. Elle devient alors actrice de X, un second métier qu’elle préfère garder secret.

« J’ai mené une existence plutôt sage jusqu’à mes dix-huit ans. Je vivais une relation stable avec mon petit ami, je suis allée vivre avec lui et j’ai commencé mes études en comptabilité directement après la fin de mes secondaires. Mais je nourrissais le rêve de jouer dans un film porno. Un fantasme de plus en plus présent dans mon esprit, au point de finir par me décider à me lancer. J’ai alors cherché sur internet des maisons de production belges et hollandaises, et j’ai tenté ma chance en envoyant un long mail accompagné de quelques photos. Mon amoureux et moi avions toujours été dans une relation libre et il n’avait aucun problème avec mes ambitions dans le domaine du X. D’autant qu’un revenu supplémentaire aurait également été le bienvenu. Après quelques jours, j’ai reçu un appel d’un réalisateur intéressé par ma candidature. Et une semaine à peine après ma demande, je me suis retrouvée sur le plateau d’un film porno.

Avoir des relations sexuelles avec plusieurs hommes, parfois en même temps ne me faisait pas peur. J’ai connu les gang bang, je ne suis pas vraiment dépaysée dans ce milieu.

Durant un certain temps, j’ai combiné mon travail d’actrice avec des prestations en tant que camgirl. Si les rentrées d’argent m’arrangeaient bien, ces séances face caméra étaient compliquées à combiner à notre vie quotidienne. Cela rendait mon homme malheureux, et j’ai préféré les arrêter.

Démasquée

Au départ, je n’avais pas songé qu’il me serait très difficile de conserver l’anonymat en tant qu’actrice porno. Une révélation qui a été plutôt pénible. Après avoir tourné mon troisième film, mes performances ont été découvertes par mon beau-frère. Il a alors utilisé cette information pour monter toute la famille de mon amoureux contre moi. Et cela a amené mon petit ami à rompre, à cause de la pression et des menaces de ses parents. Ça m’a fait beaucoup de mal. J’accepte de subir les conséquences de mes choix et de ce travail que je pratique. Mais je ne supporte pas l’idée que mes proches puissent en souffrir. Je n’avais pas réalisé que ce job caché pourrait blesser certaines personnes de mon entourage. J’ai expliqué à mes parents que j’étais entrée dans l’industrie du porno et ils ont accepté ma décision. Mais en tant qu’enseignants, ils sont mal à l’aise et taisent ce que je fais auprès de leurs collègues et du reste de la famille. J’agis de même auprès des autres étudiants. J’essaye de conserver ma double vie secrète le plus longtemps possible.

Pas pour l’argent

J’ai adoré participer à mes premiers longs-métrages X et l’expérience répond pleinement à mes attentes. Mais contrairement à ce que les gens s’imaginent, ce n’est pas un job très lucratif. Habituellement, un film porno se tourne en une journée et me rapporte entre 375 et 400 euros. Une société de production ne travaille généralement pas plus de trois ou quatre fois avec les mêmes acteurs. Mais l’argent n’est pas ma motivation principale. C’est surtout un extra qui me permet de m’acheter de beaux vêtements ou m’offre un certain luxe.

Je fais du porno pour pouvoir assouvir mon désir sexuel et prendre du plaisir. J’ai déjà tourné 5 films et je m’éclate toujours plus, même si je suis bien consciente des dangers liés à ce travail.

Les contrôles sur les MST sont drastiques dans ce milieu, mais on n’est jamais à l’abri d’une infection transmise par voie orale. J’ai déjà connu ces soucis. Ce sont les risques du métier et je n’y suis pas indifférente, mais ils ne sapent pas ma motivation. D’autant que, souffrant de certains problèmes de santé et de maladies chroniques, je ne serai jamais physiquement capable de faire un travail de bureau à temps plein. C’est pourquoi je nourris secrètement le rêve de réussir à faire carrière dans l’industrie du porno. De créer un label avec mon nouveau compagnon et de devenir actrice X à temps plein. Avoir la possibilité de laisser libre cours à nos envies et nos préférences et d’expérimenter nos fantasmes dans un environnement sûr, avec des gens partageant les mêmes élans. »

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.