Home Témoignages Témoignage: « J’ai surmonté ma peur panique de l’avion »

Témoignage: « J’ai surmonté ma peur panique de l’avion »

Après des années de stress et d’angoisse, jusqu’à finalement s’empêcher complètement de voyager, Laura, 28 ans s’est armée de courage et a été consulter un thérapeute pour se défaire de sa phobie de l’avion. Elle raconte comment elle a réussi à se libérer de ses craintes.

“Quand j’étais toute petite, mes parents m’emmenaient avec eux en vacances, en avion. J’ai beaucoup volé dans ma vie, mais je ne me suis jamais sentie à l’aise en avion. Je n’ai pourtant jamais vécu de mauvaise expérience de vol, mais à chaque fois que je montais dans un appareil, la peur de mourir dans un crash augmentait d’un cran. Juste avant le décollage, si je voyais quelqu’un jouer avec son téléphone ou son mp3, je sentais monter la panique. Pendant les longs vols, je ne pouvais pas fermer l’œil: au moindre bruit suspect, l’angoisse m’étreignait, je fondais en larmes de panique et j’étais obligée de passer un temps incroyable dans les toilettes… Tout au long du vol, j’étais dans un état second, avec un poids constant dans la poitrine.

Plus jamais l’avion

J’étais aussi terriblement superstitieuse. À chaque vol, j’achetais les mêmes bonbons, je portais le même pantalon et je laissais chez moi des mots d’adieu pour mes proches… Pendant un certain temps, j’ai tenté de contrôler ma peur en cherchant à comprendre le fonctionnement d’un avion. Mais cela ne m’a pas aidée… Pas plus que toutes les personnes qui tentaient de me rassurer en me disant que les accidents d’avion étaient bien plus rares qu’avec d’autres moyens de transport.

À la longue, ma peur a pris de telles proportions que j’ai décidé de ne plus jamais prendre d’avion. Le plaisir et le repos que me procuraient mes vacances ne valaient pas l’angoisse du trajet pour m’y rendre ni, une fois sur place, la peur du voyage du retour.

Pendant deux ans, je n’ai donc pas pris l’avion et j’ai raté énormément de choses… Ma tante s’est mariée en Espagne, l’année dernière: à cause de ma phobie, je n’y suis pas allée et ça me désole. J’ai aussi loupé des vacances en famille et un city-trip avec mon amoureux à cause de ça… J’ai arrêté de voyager et j’ai mis de côté mon amour pour les pays lointains et l’aventure.

Un vol très spécial

Au bout d’un moment, j’en ai eu assez. Je me suis mise à la recherche d’une thérapie adaptée à ma phobie. Et je suis tombée sur les vols spéciaux que la compagnie Brussels Airlines et le centre d’expertise thérapeutique et comportementale The Human Link organisent ensemble pour aider les gens comme moi à vaincre leur phobie de l’avion. Après un premier entretien avec un psychologue, j’ai eu une journée de formation sur ce qu’est exactement la phobie de l’avion, et comment en venir à bout. Un pilote est venu nous expliquer comment fonctionnait un avion et ce qui le faisait tenir dans les airs. Après cette formation théorique, nous sommes montés dans un appareil et, accompagnés d’un psychologue, nous avons volé vers Toulouse. Le vol s’est très bien passé: j’avais surmonté ma peur! Aujourd’hui encore, je ne me sens pas tout à fait à l’aise dans un avion, mais j’arrive à voler tout de même. Je peux monter dans l’appareil et m’y asseoir normalement, et mes vacances ne sont plus jamais compromises par l’angoisse du trajet…

Dans pas longtemps, je me rends à l’aéroport pour un voyage en Italie: pour la première fois, j’ai hâte de partir en vacances et ça, c’est une véritable révélation!

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.