Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Woman in bubble bath holding smartphone on fire.

FAUT QU’ON PARLE de la fonctionnalité iPhone la plus insupportable au monde

Kathleen Wuyard

Inconnu au bataillon il y a encore une quinzaine d’années (et oui, on vieillit), l’iPhone est désormais omniprésent, et il faut avouer qu’il nous rend bien service. Sauf quand il nous pourrit la vie, comme avec son insupportable fonctionnalité double appel.


Confession: bien qu’ayant un visage encore relativement dépourvu de rides et un « 3 » devant mon âge, j’ai connu l’époque pré-téléphones portables. Incroyable je sais, bon après je prends bien soin d’hydrater ma peau pour garder la mine fraîche mais je digresse, ce n’est pas le sujet.

L’époque pré-portables, donc. Celle où on devait téléphoner à nos potes en serrant les fesses et en répétant ce qu’on allait dire si on tombait sur leurs parents, ce qui arrivait à chaque fois. L’époque où nos parents à nous payaient cher et vilain pour passer un coup de fil de l’étranger et dire à nos grands-parents qu’on était bien arrivés en vacances, « mais on vous racontera quand on rentre parce qu’on paye 10€ la minute ». Et puis surtout, l’époque où si on ratait un appel, on le savait parfois des heures après (voire des semaines, au retour de vacances), en rentrant et en checkant son répondeur. Si vous ne répondiez pas à un coup de fil, ce n’était pas grave, c’est juste que vous n’étiez pas là ou que vous prétendiez de ne pas être à la maison à côté de votre téléphone fixe et vous aviez bien le droit. C’est fou, en y repensant, mais personnellement je ne réalisais pas à quel point c’était la liberté.

« Pas la peine d’appeler je ne réponds pas au téléphone »


Désormais, on est virtuellement joignable partout, tout le temps. Même à l’étranger (y’a plus de frais de roaming, « youpie »), même en plein milieu de la nuit... Et même, techniquement, quand on est déjà au téléphone avec quelqu’un d’autre. Vous l’avez compris: après l’introduction la plus longue du monde, j’entre dans le vif du sujet, soit la fonctionnalité iPhone la plus insupportable, le double appel.

Jusqu’il y a peu encore, si quelqu’un vous appelait pendant que vous étiez déjà en ligne, vous aviez tout au plus un petit bruit ou une vibration vous signifiant le double appel, tandis que la personne, elle, atterrissait direct sur votre messagerie ou s’entendait dire par une voix désincarnée que son correspondant « n’est pas disponible pour le moment ». Mais ça, c’était avant.

Lire aussi: Comment internet et les réseaux sociaux nous ont privées du plaisir d’attendre

Désormais, à moins que vous n’appuyez à toute vitesse sur « decline » ou bien « put on hold » (oui, my iPhone is in anglais, I am polyglotte), deux options tout aussi impolies l’une que l’autre mais je vais y revenir, vous devez subir la sonnerie du double appel pendant tout le temps que sonne votre téléphone normalement, et ce, alors même que vous êtes déjà en ligne avec quelqu’un.

Au-delà de la pénibilité inhérente au fait d’avoir l’oreille qui tilte et un mal fou à comprendre ce que votre interlocuteur vous dit durant ces quelques secondes, si, comme moi, vous avez été élevé avec un respect quasi maladif de la politesse, les deux options qui s’offrent à vous sont de la torture pure.

La peste, le choléra ou l’enfer


Le choix de la facilité, décliner l’appel plus vite que son ombre et reprendre sa conversation comme si de rien n’était? Tentant, mais un sacré camouflet pour la personne qui tentait de vous joindre et atterrit immédiatement ou du moins après une sonnerie seulement sur votre messagerie, sachant de ce fait que vous avez nié son appel.

Bon, choisir l’option « mettre votre interlocuteur en attente », décrocher, dire à l’autre personne que vous êtes en ligne et que vous la rappellerez puis reprendre la conversation alors? Dans les films, ils donnent l’impression que c’est super simple, mais en vrai déjà une fois sur deux, vous appuyez sur la mauvaise touche, donc vous dites la mauvaise chose à la mauvaise personne, et en plus en vrai personne n’aime vraiment se faire couper la parole d’un « attends, j’ai un double appel » pressant, donc magie, en choisissant cette option vous vexez deux personnes d’un coup plutôt qu’une. Youhou.

Reste donc la troisième option dans ce choix entre la peste, ou le choléra, ou l’enfer: laisser sonner, faire l’air de rien en ligne comme si vous n’entendiez pas parfaitement tou.te.s les deux que votre téléphone vibre pendant que vous parlez, et laisser croire à la personne qui vous appelle sans savoir que vous appelez déjà quelqu’un d’autre que vous l’ignorez. La peste, le choléra ou l’enfer on vous dit. À côté, tomber sur les parents de vos potes à l’autre bout du fil était le kif ultime.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires