Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Pexels

Voici comment identifier un pervers narcissique en 4 étapes

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Vous pensez avoir eu affaire à un ou une pervers narcissique, mais n’en êtes pas sûr·e ou pire vous êtes actuellement avec une personne qui semble appartenir à cette catégorie de personnes ? Ces quatre étapes qui marquent le début de la manipulation orchestrée par un·e pervers narcissique vont vous permettre d’en avoir le coeur net.

Tout d’abord, comme l’explique la psychothérapeute Erin Leonard dans un article de « Psychology Today » relayé par « Stylist », les personnes narcissiques ont tendance à aller vers des personnes très empathiques, qui sont leur opposé. Mais ensuite comment les identifier ? Selon la spécialiste, les pervers narcissiques procéderaient pour la plupart par un mécanisme qui s’articule en quatre étapes très subtiles.

1)  Le « love bombing »

Comme précisé précédemment, ce type de personnes va souvent être attiré par quelqu’un d’hyper-empathique qui pourra lui donner l’affection et l’attention qu’il ou elle recherche. « Un narcissique est souvent extrêmement attiré par une personne émotionnellement intelligente. Il ou elle s’efforce de se rapprocher d’une personne chaleureuse et attentionnée », explique la psychothérapeute. Il va donc flatter cette personne, la combler de compliments et d’attention afin de lui aussi se faire passer pour quelqu’un de très emphatique et tourné vers l’autre. Les pervers narcissiques utilisent donc ce phénomène de « love bombing » pour charmer leur futur·e partenaire. Au début, tout semble donc idyllique, et ce, jusqu’à ce qu’ils·elles s’assurent que la personne en face d’eux est réellement investie et attachée.

Lire aussi : RUPTURE: les conseils d’une pro pour faire le deuil d’une relation

2) La jalousie et l’isolement

Mais très vite, le·la pervers·e narcissique devient envieux de cette personne qui a des capacités émotionnelles que lui·elle ne possède pas. Peu à peu, cela lui est insupportable. « Sentir que le·la partenaire a des capacités qui lui manquent crée du ressentiment », affirme Erin Leonard. Il·elle choisit alors de tirer profit des qualités de l’autre personne en profitant de sa générosité, de sa patience, de sa confiance, en la manipulant. Il·elle peut également tenter de casser les liens que cette personne a construits avec d’autres personnes par jalousie, par exemple en inventant des choses à son sujet et en les propageant auprès de son entourage. Des actes qui sont nourris par la jalousie et la volonté de punir la personne pour ses qualités que lui·elle n’arrive pas à avoir. En tentant de briser ses relations avec autrui, le pervers narcissique isole la personne qui partage sa vie.

3) Le sabotage

Souhaitant être le centre de l’attention, le·la pervers·e narcissique ne supporte pas que son·sa partenaire lui vole la vedette en public par exemple et n’hésitera pas à l’humilier à coup de « blagues » et autres remarques afin de faire revenir la lumière sur lui·elle. Peu à peu, il·elle détruit l’amour-propre de cette personne en la·le rabaissant dès que l’occasion se présente. Il·elle sabote alors son estime de soi puisque celle·celui-ci à force d’entendre de la bouche de celui ou celle qu’elle·il aime ce genre de phrases va les intérioriser. C’est là où la manipulation devient la plus toxique.

4) Faire oublier ses crises par des excès de gentillesse

Mais attention, le·la pervers·e narcissique ne laisse jamais le temps à la personne de réaliser ce qu’il·elle vient de faire ou de prendre conscience que ces remarques ou ces actions sont malsaines et humiliantes. Il·elle va, après ce qu’on peut appeler une crise où celui·celle-ci déverse des propos humiliants et rabaissants sur son·sa partenaire, devenir très doux·ce et gentil·le. Il·elle sait exactement comment retourner la situation et devenir le·la victime qui ne pensait pas ce qu’il·elle disait. La psychothérapeute raconte : «Soudain, il ou elle est gentille et élogieuse, agissant comme si la crise de rage qu’il ou elle avait déclenchée il y a une heure ne s’était jamais produite. Le changement soudain de tempérament provoque souvent la confusion chez un partenaire émotionnellement intelligent qui reconnaît naturellement le bien chez les gens. Il ou elle se demande si les tendances toxiques ont été exagérées dans son propre esprit. Après tout, une personne a le droit de passer une mauvaise journée. Maintenant, l’individu émotionnellement intelligent se sent stupide de percevoir le narcissique comme méchant ».

Ces quatre étapes sont un cercle extrêmement vicieux dont certaines personnes ont beaucoup de mal à sortir. Il est donc très important de pouvoir identifier ces différents paliers au sein de la relation afin de prendre conscience que l’on fait face à un tel individu. Erin Leonard recommande de se poser une question simple afin de savoir si la personne que vous fréquentez fait partie de cette catégorie : « Demandez-vous, ‘Est-ce que je ferais ce qu’il ou elle a fait?’ Si la réponse est « non », la personne peut être narcissique. » Dans ce cas, la spécialiste recommande de prendre du recul et des distances afin de sortir de ce cycle et de pouvoir réfléchir à la situation. 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires