Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

VIDÉO: « Ma façon de m’habiller mérite-t-elle de me faire agresser? »

Neuf étudiantes de l'ESC de Dijon ont réalisé une expérience sur un thème qui nous touche toutes: les agressions sexuelles dans la rue. C'est dans une rue piétonne que les jeunes filles ont filmé cette vidéo féministe qui fait réfléchir.

"Et pssst, mademoiselle, t'es bonne!" Ce genre de phrases est le triste quotidien de beaucoup de femmes. Dans le métro, en rue, au boulot… quelle nana n'a jamais été victime de réflexions vulgaires et déplacées? On hésite parfois à sortir la jupe ou le décolleté de peur d'être traitée de tous les noms et ennuyée. Ces 9 étudiantes réagissent en vidéo sur ce problème sociétal.

 

Des chiffres qui choquent

L'élément déclencheur de cette vidéo sont les résultats accablants d'une étude de l'Ipsos. En mars 2016, cette dernière montrait que 27 % des Fançais considéraient un violeur moins responsable si sa victime portait une tenue sexy. Choquées et en colère (comme nous!), les étudiantes ont réagi.

 

Un happening spontanné et fort

C'est pour un exercice à boucler en 24 heures que les miss ont la brillante idée de tourner une vidéo en pleine rue piétonne de Dijon. Le but? Dénoncer le harcèlement dont son victimes les femmes. La façon? Postées l'une à côté de l'autre et habillées de façon plus ou moins légère, les étudiantes brandissent des pancartes qui interpellent les passants:

Ma façon de m'habiller mérite-elle de me faire agresser?

91 % des victimes de viols sont des femmes.

Collez un post-it sur celle que vous trouvez la plus provocante.

 

Celles qui portent les tenues les plus "dénudées" sont rapidement couvertes de post-it. Alors la longueur d'une jupe pourrait définir notre potentiel à se faire agresser et violer?

 

Découvrez les différentes réactions des passants en fond sonore de la vidéo:

 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires