Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Worried attractive young woman with long wavy red hair standing indoors biting her nail in trepidation looking to the side

Se ronger les ongles serait un signe de perfectionnisme

La rédaction

Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous ronger les ongles? Ne culpabilisez plus! D’après une étude canadienne, cette habitude compulsive résulterait de votre perfectionnisme.


Selon les chercheurs de l’Université de Montréal, tripoter votre peau, entortiller vos cheveux ou encore vous ronger les ongles seraient autant de signes de perfectionnisme et d’impatience. Ces attitudes frôlant la maniaquerie sont le propre d’individus incapables de relâcher la pression et d’accomplir une tâche à un rythme « normal ». Ce sont des personnes « sujettes à la frustration, à l’impatience et à l’insatisfaction lorsqu’elles n’atteignent pas leurs objectifs, et qui s’ennuient plus rapidement », explique le Dr Kieron O’Connor.

Frustration, ennui ou stress?


Pour mener cette étude, les scientifiques ont invité 48 personnes (dont la moitié adoptait des comportements compulsifs de ce genre) à évaluer leur niveau de culpabilité, d’irritabilité et de colère sous forme de questionnaire. Elles ont ensuite été placées dans des situations d’ennui, de stress, de relaxation et de frustration.

Un surplus d’énergie


Résultat: les participants se rongeaient davantage les ongles lorsqu’ils s’ennuyaient et/ou se sentaient frustrés, que lorsqu’ils étaient stressés. Prouvant ainsi que cette fâcheuse manie n’est pas nécessairement dûe à l’anxiété. En fait, vous vous rongez les ongles pour faire face temporairement à un trop plein d’énergie que vous n’arrivez pas à utiliser de manière productive.

Alors, rassuré.e.s?

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires