Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

En Israël, Ikea retire toutes les femmes de son catalogue

Justine Rossius
Ikea fait le buzz depuis quelques jours, mais pour de mauvaises raisons. L'enseigne suédoise a supprimé toutes les femmes de son catalogue en Israël, pour plaire à la communauté juive ultraorthodoxe.

Le géant Ikea a publié un nouveau catalogue de meubles, spécialement créé pour la communauté ultraorthodoxe d'Israël. Particularité de ce catalogue: l'absence totale de femmes ou de fillettes. On y voit un papa servant du jus d'orange à ses enfants, un papa lisant des ouvrages au coin de sa bibliothèque... Bref, le magazine promotionnel dépeint un monde dont les femmes auraient complétement disparu. 

 

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Où sont les femmes?

Le but de ce catalogue masculin, selon Ikea? "Permettre aux communautés religieuses et aux ultraorthodoxes de profiter des produits et des solutions Ikea, en fonction de leur mode de vie." Tout en garantissant que soient respectées les "perceptions les plus traditionnelles de la pudeur". Une justification branlante qui n'a pas tardé à faire réagir négativement les consommateurs.

 

À l'encontre des valeurs d'Ikea

Ce n'est pas la première fois que Ikea "s'en prend aux femmes" en raison d'une stratégie marketing. En 2012, la firme avait déjà "déféminisé" son catalogue pour l'Arabie Saoudite. Des faits étonnants, qui vont à l'encontre des valeurs de diversité et d'ouverture défendues par Ikea. En effet, Ikea est l'une des premières marques de déco à avoir représenter des couples gay dans ses catalogues, par exemple.

 

Des excuses

Face aux nombreuses critiques, Ikea a présenté ses excuses dans un communiqué relayé par l'agence Religion New Services:

Nous comprenons que des personnes ont été choquées et que cette publication n’est pas en accord avec les valeurs d’Ikea, et nous nous en excusons . Nous nous assurerons que nos futures publications reflètent ce qu’Ikea défend...

Difficile de complétement blâmer l'entreprise, soumise, comme toutes les autres, aux lois du marché. Mais reste que ce petit dérapage nous rappelle que l'égalité hommes-femmes est encore une véritable utopie dans certaines régions du monde.

 

À lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires