https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Corbis

Les trois clés pour enfin savoir ce qui vous va

Pourquoi certains vêtements qui nous ont fait craquer en boutique restent désespérément pendus à leur cintre? Pourquoi, ne se sent-on pas bien dans certaines tenues, alors que d'autres nous boostent? 

Flora Douville s'est longtemps pris la tête avec ces questions et a mis au point une méthode en collaboration avec une psychothérapeute: "La Métamorphose". Il s'agit de se réaligner sur qui on est vraiment grâce à ses vêtements.

Les vêtements dans lesquels on est le plus beau sont ceux dans lesquels on se sent le plus à l'aise."

 

Pour cela, il faut savoir reconnaître les couleurs qui nous vont, accepter sa physionomie, mais aussi être attentif au "ressenti". On recherche toutes quelque chose de très différent quand on enfile une tenue et c'est ce qu'il faut identifier. Nous ne sommes pas des cintres. Nos vêtements doivent s'effacer pour laisser voir qui nous sommes. 

 

1. Être à l'écoute de ses émotions

Quand vous essayez un vêtement avant de l'acheter, fermez les yeux pour vous couper de l'extérieur et recentrez-vous sur ce qui se passe à l'intérieur. Laissez-vous le temps de vous écouter, de bouger, de vous asseoir… Soyez attentive à la matière, au contact avec la peau…

 

Expérimentez chez vous!

Enfilez un vêtement que vous ne portez jamais. Fermez les yeux, bougez et finalement notez ce que vous ressentez. Quelles sensations vous procure ce vêtement? Est-ce que vous vous sentez engoncée, oppressée, alourdie, étouffée, nue, vulnérable, ridicule…? Ensuite, répétez l'exercice avec une pièce que vous pourriez porter tous les jours tellement vous vous sentez bien dedans. Est-ce que vous vous sentez enveloppée, légère, réchauffée, belle, blottie, élancée, ouverte, active, énergique, disponible…? Plus on est à l'écoute de ce qu'on ressent, mieux on saura choisir ce qui nous va vraiment. C'est la première étape! Si on ne ressent rien de positif dans une fringue, ça ne sert à rien de passer à la suite. 

 

2. Analyser les couleurs, les matières et les formes 

Il y a plusieurs questions à se poser pour déterminer quelles sont les couleurs, matières et formes qui nous conviennent.

  • Pour savoir quels types de matières sont faits pour vous, analysez le poids du tissu, sa tenue, son épaisseur et son contact avec la peau. Mais aussi la façon dont le vêtement se pose sur vous, sa chaleur ou sa fraîcheur, ses détails (boutons, zip, cols)…
     
  • Pour ce qui est de la couleur, vous pouvez bien sûr vous tourner vers un test couleur qui déterminera votre "saison" et la palette de tonalités correspondante. Mais de votre côté vous pouvez déjà mettre le vêtement près de votre visage à la lumière naturelle et vous demander si sa couleur ne vous efface pas. Le regard ne doit pas rester "coincé" sur le vêtement, mais au contraire remonter vers le visage. Repérez les couleurs qui vous donnent bonne mine. 
     
  • Enfin, en ce qui concerne la forme, il faudra entre autres être attentive aux longueurs. Est-ce que vous avez tendance à tirer sur vos manches ou au contraire à les retrousser aux coudes? Est-ce que la forme du vêtement vous élance ou au contraire vous tasse? Quand vous regardez votre apparence dans le miroir, avez-vous l'impression d'être stable et ancrée dans le sol? Est-ce que vous donnez l'impression d'être freinée ou au contraire prête à agir? La forme du vêtement vous donne un air sévère, doux ou fantaisiste?  

 

3. S'éloigner des vêtements qui se servent de nous

D'après Flora, certaines fringues ne vont à personne.

  • Il s'agit premièrement de celles qui véhiculent un message. Même si vous vous sentez en affinité avec celui-ci, il est par définition limitant alors que la tenue doit être le miroir de qui vous êtes. C'est vrai pour les inscriptions en tant que telles, mais aussi pour les marques et logos visibles.
     
  • Certains choix vestimentaires assument une appartenance à un groupe (gothique, rasta, hippie pour caricaturiser). Ils agissent alors comme un uniforme, la personne devient le véhicule de tout ce que ce groupe transmet et est coupée de qui elle est véritablement.
     
  • Le troisième type de vêtement à éviter est celui choisi pour de mauvaises raisons: un t-shirt orange pour se booster, un ensemble ample blanc pour méditer… Les caractéristiques de ces vêtements n'auront pas le même effet sur différentes personnes. En les choisissant, vous vous coupez de ce dont vous avez vraiment besoin.
     
  • Enfin, zappez aussi d'office le fluo, les grands motifs très contrastés et les modèles très forts tenant plus de l'œuvre d'art que du vêtement. Ce sont trois caractéristiques qui font passer la personne qui les affiche au second plan. 

 

En connaissant mieux ce qui vous va vraiment, vous allégez votre dressing et ne dépensez plus vos sous dans des achats compulsifs. Vous achetez moins et mieux, mais surtout vous ne perdez plus de temps le matin, puisque tout ce qui est dans votre armoire vous va. Tout bénef'!

 

Source: Peggy et Jeff.

 

 

À lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires