Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© LONDON, ENGLAND - September 15, 2017 Anti fur protest during the London Fashion Week. outside Eudon Choi; Shutterstock ID 715990405; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

La ville de San Francisco interdit la fourrure

Kathleen Wuyard

C’est un grand pas pour l’homme, et pour plus d’humanité, aussi: la ville de San Francisco vient en effet de devenir la plus grande ville américaine à interdire la vente de fourrures nouvelles. Et la mesure est passée à l’unanimité. 

« Pour soutenir ceux qui n’ont pas la parole, mes collègues viennent de voter à 10 contre 0 pour soutenir ma proposition d’interdiction de la vente de vêtements ou accessoires de nouvelle fourrure à partir du 1er janvier 2019 » a ainsi tweeté Katy Tang, membre du conseil de surveillance de la ville, qui a ajouté qu’il n’y aurait « plus de profits sur le dos – littéralement – des animaux ».

Il y a 50 millions d’animaux assassinés de manière horrible chaque année pour que nous puissions porter leur fourrure et avoir l’air à la mode.


Deux autres villes californiennes, West Hollywood et Berkeley, avaient déjà interdit la vente de nouvelle fourrure, tandis que des interdictions de vente et d’importations existent en Inde, et à Sao Paulo, au Brésil. L’association de défense des animaux Humane Society International, qui milite pour l’interdiction totale des ventes de peau, a salué « une victoire historique pour des millions d’animaux confinés cruellement et tués pour leur peau ». Et ici, on applaudit aussi!

Lire aussi: 

Versace dit « basta! » à la fourrure

La Norvège va interdire les élevages d’animaux pour leur peau

Pamela Anderson pousse Kim Kardashian à arrêter la fourrure

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires