Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

La tatouage anti-cernes, la technique beauté qui nous fait rouler des yeux

Kathleen Wuyard

Est-ce qu’être cernée H24, même quand on est hyper bien reposée, est carrément fatigant? Oui. Est-ce que cela vaut la peine de se faire tatouer le contour des yeux pour autant? Probablement que non, et en prime, c’est même dangereux aussi.


Certes, les cernes peuvent s’avérer être un véritable enfer. D’abord, parce que trouver la nuance d’anti-cernes parfaite est un pur casse-tête, sans compter qu’une fois qu’on sait quelle teinte nous convient, il faut encore dénicher une texture qui tienne toute la journée et ne révèle pas nos yeux de raton-laveur dès la pause 10h. Ajoutez aux cernes une propension à développer des poches sous les yeux et vous obtenez la panoplie parfaite de la meuf à l’air perpétuellement fatigué, une catégorie de filles dont je fais partie. Je ne risque pas d’oublier une des premières fois où mon mec (ce chéri, parfois un peu maladroit) m’a vue sans anti-cernes ni mascara pour ouvrir mon regard et m’a fait remarquer d’un air aussi attendri qu’étonné qu’olala, j’avais l’air super fatiguée. Calmos, coco, ce n’est nullement imputable à tes prouesses nocturnes mais bien mon état naturel. Alors forcément, j’ai tout essayé, et mon frigo a perpétuellement un paquet de compresses décongestionnantes pour les yeux coincé entre la mayo et les cornichons. Mais aller jusqu’au tatouage pour camoufler mes cernes? Merci, non merci.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le principe de cette procédure, développée dans la patrie de la chirurgie esthétique par le tatoueur brésilien Rodolpho Torres: adapter les techniques du maquillage permanent pour tatouer des pigments imitant l’effet de l’anti-cernes. Les pigments sont adaptés à la carnation de chaque personne, et selon la tatoueuse cosmétique américaine Holly Starcevich, l’injection de pigments dans cette zone du visage aurait un effet stimulant sur la production de collagène, permettant de diminuer l’aspect des poches au passage. Miracle? Oui, à condition de ne pas prêter attention aux effets secondaires. Passons sur les hématomes et le gonflement de la zone dans les jours suivant la procédure: il ne s’agit que d’une conséquence logique du maquillage semi-permanent. Les problèmes se présentent plutôt sur le long terme: en effet, la peau délicate qui entoure les yeux vieillit plus rapidement que le reste du corps. Autrement dit, l’évolution du traitement est impossible à prévoir, et il est tout à fait possible qu’avec le vieillissement, les pigments se déplacent et donnent un effet inégal, voire même, ne couvrent plus la zone désirée. Pourtant spécialiste du maquillage permanent, Sally Hayes ne conseille pas la procédure: d’abord, parce qu’il est impossible de rendre la peau plus claire à l’aide d’un tatouage mais aussi parce que les pigments évoluant, « il faudra de toute façon couvrir certaines zones avec de l’anti-cernes, et c’est donc contre-productif de se faire tatouer ». Amen.

Lire aussi:

Rihanna sait comment nous exciter avec ses « 50 nuances d’anti-cernes »

Voici le meilleur anti-cernes selon les gourous du make-up

Cette couleur de fard à paupières sublimerait tout le monde

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires