https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Pratique sexuelle - Getty

Cette pratique sexuelle « innocente » peut s’avérer mortelle

Laurane Wattecamps

C’est un geste qui peut sembler tout à fait anodin, pourtant, mieux vaut savoir qu’il faut absolument éviter de le faire lors des rapports sexuels. Et pour cause, il pourrait vous envoyer tout droit aux urgences.


S’il vous arrive de pratiquer ou de recevoir un cunnilingus, il est possible que l’idée de souffler sur la vulve vous soit déjà passée par la tête. Si cet acte plutôt innocent peut s’avérer délicieux lorsqu’il effleure le gland du clitoris, lorsqu’il implique le vagin, il est plutôt mortel.

Le pneumopéritoine


Et pour cause; l’insufflation d’air dans le vagin cause un problème recensé de plus en plus souvent aux urgences: un pneumopéritoine. Il s’agit de la présence d’air au niveau de la cavité péritonéale. Dans la plupart des cas, elle est due à une perforation au niveau du système digestif mais les jeux sexuels peuvent aussi la causer, en témoignent plusieurs personnes qui ont fini aux urgences après que leur partenaire ait soufflé dans leur vagin pour s’amuser.

Concrètement, le geste, lorsqu’il est effectué avec une certaine puissance, provoque des douleurs dans la poitrine. L’air peut mettre plusieurs jours à se résorber et les conséquences peuvent être dramatiques. En effet, des spécialistes précisent qu’il y a un risque d’embolie, d’autant plus chez les femmes enceintes. Et d’ajouter que si vous vous présentez aux urgences suite à ce jeu sexuel, n’hésitez surtout pas à mentionner le contexte afin d’éviter des examens inutiles et de gagner du temps lors de la pose du diagnostic. Toujours est-il que si vous lisez cet article avant de tenter cette pratique, mieux vaut s’abstenir de l’essayer.

Lire aussi:


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires