Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Faut-il parler salaire entre collègues?

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Le salaire reste un sujet délicat pour de nombreux·ses Belges. Plus de 4 employé·e·s sur 10 préfèrent éviter d’en parler entre collègues, selon une récente enquête menée par le spécialiste du recrutement Robert Half.

Peu de sujets sont aussi tabous sur le lieu de travail que le montant perçu chaque mois sur son compte en banque. Pas moins de 43,9% des employé·e·s belges déclarent ne jamais discuter de salaire avec leurs collègues. Cependant, les jeunes sont plus ouverts à la discussion sur leurs revenus que leurs aînés.

Lire aussi: Trois collègues sur quatre sont également amis

Un sujet de moins en moins tabou

Plus de 4 employé·e·s belges sur 10 ont du mal à dévoiler le montant de leur salaire à leurs collègues. Trois raisons principales sont pointées du doigt: 26% trouvent que ce n’est pas professionnel, 29% pensent que cela pourrait entraîner de la jalousie et 26% ne se sentent tout simplement pas à l’aise avec le fait d’en parler ouvertement.

Getty Images

À noter: les femmes (46%) sont beaucoup plus réticentes à parler salaire que les hommes (41,3%). De plus, parmi ceux et celles qui abordent le sujet avec leurs collègues, 33% ne le font pas de manière concrète. Par exemple, ils·elles ne disent pas exactement combien ils·elles gagnent mais donnent une certaine indication. Seul·e un·e employé·e sur quatre (24%) déclare que ses collègues les plus proches connaissent exactement le montant de son salaire.

Il semblerait toutefois que le tabou soit en train de disparaître, notamment parmi la jeune génération de travailleur·se·s qui se montre moins réservée et mesure les avantages de parler argent de manière transparente. L’étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half indique que 62,4% des employé·e·s belges de moins de 34 ans parlent ouvertement de leur salaire avec leurs collègues. Parmi eux, 1 personne sur 4 révèle précisément combien elle gagne.

Getty Images

« Nous avons, nous aussi, remarqué que les jeunes employé·e·s ne voyaient aucun inconvénient à parler de ce qui figure sur leur fiche de paie. On peut alors se demander s’il s’agit d’un phénomène de société où la tendance à parler plus ouvertement des salaires se généralise dans toutes les tranches d’âge, ou bien si cette tendance est plutôt liée à l’âge? C’est une piste de réflexion intéressante, mais difficile à prévoir pour le moment » commente Joël Poilvache, directeur de Robert Half.

Parler salaire, bonne ou mauvaise idée?

« Bien que nous remarquions que la jeune génération est plus ouverte à la discussion autour de son salaire, cela reste un sujet sensible. Cela peut conduire à des malentendus et à des frustrations car il n’y a tout simplement pas de contexte. Au lieu d’en discuter avec vos collègues, il est préférable d’avoir une conversation ouverte et constructive avec votre responsable ou les ressources humaines. Ils sont capables d’encadrer les salaires et de vous donner du recul » conseille Joël Poilvache. « En tout état de cause, une politique salariale claire et équitable est essentielle dans chaque entreprise – certainement sur le marché actuel – et une rémunération correcte et égale entre les hommes et les femmes sur la base de critères objectifs est primordiale pour atteindre cette équité » précise-t-il.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires