Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

5 conseils clés pour surmonter une rupture douloureuse

Manon de Meersman

Un chagrin d’amour n’a rien d’une partie de plaisir, surtout lorsque vous sortez d’une relation qui vous a animé·e du plus profond de votre coeur.

Les ruptures, ça nous connait. Et on s’en est toujours remises – non pas sans peine, disons-le! Et même si lorsque la relation arrive à son terme, le monde entier semble nous tomber dessus. Pourtant, de nombreux petits gestes, parfois anodins de prime abord, peuvent faire la différence, et nous aider à affronter la marée d’émotions qui nous guette. La reconstruction prend du temps, mais derrière chaque épreuve se trouve une leçon de vie, que l’on ne décèle qu’après avoir expérimenté le douloureux deuil amoureux.

Lire aussi: 6 comptes à suivre pour remonter la pente si vous avez le coeur brisé

Libérer ses émotions

C’est sans aucun doute l’étape la plus compliquée, mais le passage obligé pour affronter sa peine intérieure. Ressentir ses émotions est une chose, les nommer en est une autre, et les libérer, encore une étape au-dessus. Pourtant, libérer ce que l’on ressent au plus profond de soi peut être terriblement libérateur: crier, pleurer, écrire, parler... Poser des mots sur ses émotions, aussi douloureuses soient-elles, peut permettre d’avancer, petit pas par petit pas.

S’entourer

Lorsqu’on est en peine, on peut avoir tendance à se renfermer sur soi-même, à se lover dans le fond de son lit avec un plaid et de la musique triste. Si il s’agit de moments qui peuvent faire du bien, cela ne doit pas pour autant devenir une habitude. Sortir, voir du monde, aller boire un verre avec un·e ami·e, partager un moment avec un membre de sa famille, réaliser des activités en groupe... S’occuper l’esprit en bonne compagnie allège le coeur lourd.

Entamer une introspection

Qu’il s’agisse de votre décision ou de la sienne, la rupture fait mal dans tous les cas. Et il fait bon dans ces moments-là de se plonger au fond de son âme pour l’analyser, la décrypter, et comprendre ce qui l’entoure dans ces instants de peine. Comment? En lisant des bouquins de développement personnel, en parlant autour de soi, en consignant ses pensées dans un petit carnet... L’introspection met en lumière nos failles, nos blessures, nos insécurités, et s’y mettre face permet de mieux comprendre la rupture en y apportant lucidité et nouvelle grille de lecture.

Prendre ses distances avec la personne

Parfois, couper les ponts, ne fût-ce que pendant un moment et non éternellement, avec la personne en question peut faire énormément de bien. Surtout sur les réseaux sociaux. Car bloquer l’autre sur Instagram, Facebook ou autre, ce n’est pas faire preuve d’immaturité, que du contraire: il s’agit d’intelligence émotionnelle et d’instinct de protection. En ne voyant plus ce que l’autre fait, vous coupez court à l’alimentation de scénarios créés par votre imaginaire.

Penser à soi

Il s’agit peut-être du conseil le plus bateau, mais le plus important. Votre bien-être compte plus que tout, et il est hors de question qu’il dépende de quelqu’un d’autre que vous. Choyez-vous, accordez-vous ce temps dont vous avez besoin, lancez-vous dans cette nouvelle activité dont vous avez toujours rêvé, achetez cette robe sur laquelle vous lorgnez depuis des semaines, mangez cette part de gâteau qui reste dans votre frigo, chérissez votre santé mentale, car elle a déjà essuyé assez de désagréments comme ça.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires