Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Vous avez mal en faisant l’amour? Voici les possibles causes

Flair et Gedeon Richter

De nombreuses femmes ont mal durant leurs rapports sexuels. Des douleurs anormales qui ne sont pourtant pas une fatalité. Cause physique, psychologique ou relationnelle... comprendre leur origine est essentiel pour les guérir et renouer avec le plaisir de faire l’amour.


N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue pour discuter avec lui de ces douleurs pendant l’acte sexuel. Il ou elle évaluera avec vous les possibles causes – pyschologiques, physiques ou relationnelles – et vous indiquera en fonction où trouver l’aide adéquate.

1. D’un point de vue physique

  • Un manque de lubrification


L’envie psychologique ne rime pas forcément avec l’excitation physique. Une femme peut donc avoir le désir de faire l’amour tout en souffrant de sécheresse vaginale et d’un manque de lubrification. Les rapports deviennent alors douloureux. Ce problème peut se solutionner facilement en faisant durer les préliminaires ou en employant un lubrifiant.

  • Une infection vaginale


Si votre vagin est infecté par des champignons ou des bactéries, cela se ressentira pendant l’acte sexuel. Différente d’une MST, la mycose présente pourtant des symptômes similaires: pertes blanches abondantes, démangeaisons et ou brûlures. Une infection fongique entraine elle des pertes blanches nombreuses et malodorantes. Les infections vaginales touchent les trois quarts des femmes au moins une fois dans leur vie. Si vous présentez ces symptômes, mieux vaut donc consulter votre gynécologue.

  • Un fibrome utérin


Quoi que souvent méconnu, il s’agit de la forme la plus courante de tumeur bénigne apparaissant chez les femmes en âge de procréer. Et 40% d’entre elles la contractent durant leur vie. Il s’agit d’un faisceau inoffensif de cellules musculaires et de tissu conjonctif se développant le plus fréquemment sur la paroi de l’utérus. On l’appelle également myome, méiomyome ou fibromyome utérin.

Les femmes entre 30 et 50 sont les plus touchées par les fibromes utérins, mais ils peuvent également survenir chez des personnes plus jeunes ou plus âgées. Mais une grande part de celles en présentant n’en a pourtant pas conscience. Les autres sont, elles, susceptibles de ressentir des douleurs en faisant l’amour. Ces tumeurs bénignes peuvent aussi entrainer d’autres symptômes dont notamment des règles abondantes et de fortes douleurs abdominales, des saignements importants en dehors de celles-ci, de l’anémie, de la fatigue, un ventre gonflé, une pression constante sur la vessie et les intestins voire même des problèmes de fertilité. Il est important de consulter un spécialiste si vous vous reconnaissez dans l’évocation de l’un ou de plusieurs de ces symptômes.

  • Une IST


Certaines infections sexuellement transmissibles peuvent entrainer des douleurs durant les rapports. C’est notamment le cas de la chlamydia, la plus connue des IST en Belgique. Ou de la trichomonase, une infection bénigne qui se contracte par contact sexuel. Les condylomes génitaux et l’herpès provoquent également des douleurs autour du vagin.

  • La ménopause


Celle-ci entraine l’affinement du tissu de la face interne des lèvres, du clitoris, du vagin et de l’urètre, ce qui peut amener à des irritations et de la sécheresse. Celles-ci sont susceptibles de provoquer des douleurs mais le phénomène peut facilement se solutionner en employant du lubrifiant.

2. Au niveau psychologique


Avoir mal en faisant l’amour n’a pas forcément une cause physiologique. Ce phénomène est parfois lié à des angoisses ou un traumatisme passé, notamment des abus ou des expériences difficiles. Elles entrainent dès lors une spirale négative. Les douleurs ressenties durant un rapport amènent à être tendue et inquiète la fois suivante et donc à se contracter avec des risques supplémentaires d’avoir à nouveau mal. Ces souffrances psychologiques peuvent être un véritable obstacle au plaisir sexuel. Dès lors que l’on est incapable de s’abandonner mentalement et de lâcher prise, le corps lui non plus ne suit pas. Si la cause est d’ordre psychique, il est conseillé d’en parler à un thérapeute ou un sexologue.

3. L’aspect relationnel


Ces douleurs peuvent aussi être le signes de difficultés au sein du couple. En cas de tensions avec votre partenaire, celles-ci risquent de se répercuter au lit. Faire l’amour sans en avoir envie entrainera notamment une sécheresse vaginale et dès lors à avoir mal pendant les rapports. Il est essentiel d’en parler ensemble rapidement, car les problèmes sexuels peuvent avoir un impact très négatif sur votre couple et d’autant plus si celui-ci est déjà en crise. Un sexologue se révèle des lors être un bon médiateur pour des discussions constructives.

 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici