https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Cet automne le modèle Period Panty Lace de DIM sera lancé

Astrid a testé la toute dernière culotte de règles.

Le slip menstruel, une bonne idée ?

Advertorial

La culotte menstruelle de DIM ressemble à un slip noir classique à la différence près qu’elle est composée de 4 couches de tissus qui vous offrent une protection jusqu’à 12 heures. Pas de fuites, pas d’odeurs, peut importe le flux de vos règles.

Et en réduisant les produits à usage unique comme les tampons et les serviettes hygiéniques, c’est une alternative qui est plus écologique et plus économique. Mais DIM veut aussi encourager les femmes à être plus à l’aise, se sentir plus libres pendant leurs règles et ça, ce n’est pas de refus. De plus, il n’est jamais trop tard pour commencer, que ce soit le début ou la fin de vos règles, ou même la Journée internationale de la femme : DIM vous protège.

L’époque où nous glissions discrètement tampons et serviettes hygiéniques dans nos manches pour nous rendre aux toilettes serait-elle révolue ? Astrid (26 ans, responsable de show-room) a testé la culotte pour nous et répond à toutes nos questions.

Pourquoi l’adopteriez-vous ?


Outre les tampons et serviettes hygiéniques, je connaissais les alternatives plus écologiques comme l’éponge ou la cup menstruelle, mais je n’ai jamais osé franchir le pas. Cela me paraissait fort compliqué. C’est alors que j’ai entendu parler de la culotte menstruelle : pas de stress, ni pour moi, ni pour l’environnement ! On enfile sa culotte et on n’y pense plus pour le reste de la journée. Aussi, je trouvais que ça valait vraiment la peine d’essayer.

La sensation n’est-elle pas étrange ?


Franchement, non. La culotte est très confortable, on ne la sent pas et vous n’avez donc pas l’impression de porter une couche-culotte ! (rires) La meilleure preuve : je me sens parfaitement à l’aise sur mon vélo, c’est comme si j’avais un slip normal. Au début, il faudra un peu de travail mental, car sortir sans aucune protection menstruelle visible voire perceptible est assez particulier. Mais c’est juste une question d’habitude. Et franchement, c’est plus agréable que de glisser des tampons dans sa manche pour se rendre aux toilettes… (rires)

Qu’en est-il des odeurs ?


Pas d’odeurs, ni même de sensation d’humidité. De plus, les taches ne sont pas visibles, car la culotte est super absorbante. Avant de laver les culottes en machine, il faut bien les rincer à l’eau froide. Une fois lavées, les culottes sont réutilisables.

Combien de culottes faut-il avoir ?


En journée, je me sens plus à l’aise – surtout lorsque les règles sont plus abondantes – si je peux changer de culotte toutes les huit heures. Ce n’est pas toujours possible lorsqu’on travaille à l’extérieur, mais je pense que ce temps peut être prolongé. La preuve : après une bonne nuit de sommeil, je me lève sans aucune fuite. Et même en cas de sommeil agité, les culottes restent parfaitement en place, ce qui n’est pas forcément la cas avec des serviettes hygiéniques.

Des astuces pour se sentir bien plutôt qu’indisposée ?


Prendre du temps pour soi ! Rester un peu plus longtemps sous la douche, se faire un masque, déguster un verre de vin et pourquoi pas un morceau de chocolat. Bien qu’en fait, on n’aie pas besoin d’excuse pour se faire du bien.

Les culottes et shorties de règles DIM Protect sont disponibles en version “Flux moyen” et “Flux abondant” et coûtent 21,95 euros. Vous les trouverez en ligne chez www.newpharma.be et dans les magasins Cactus, Cora, les hypermarchés Carrefour ainsi que chez Galeria Inno.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires