0

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Bientôt les cadeaux ? Voici pourquoi les jouets inclusifs sont tellement importants.

En collaboration avec LEGO

Sortez-vous la boîte de LEGO pour votre (petite-)fille ? Trop peu, si l’on en croit une enquête du Groupe LEGO. Avec sa nouvelle campagne, LEGO entend briser les stéréotypes de genre et donner du pouvoir aux filles qui (re)construisent leur propre monde. Des filles comme Hajni (12 ans), Josephine (11 ans) et Elena (8 ans).

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un scientifique ou un ingénieur ? C’est un homme. Danser le mercredi ? Ça, c’est pour les filles. Et les briques LEGO ? Ne sont-elles pas destinées aux garçons ? De fait, en matière de genre, les stéréotypes sont encore nombreux. Une étude menée par le Groupe LEGO et le Geena Davis Institute on Gender in Media montre que les filles ont une vision ouverte du monde, mais que pour briser ces stéréotypes, elles ne sont pas assez soutenues ni par la société, ni même par leurs parents.

0

Des filles qui ont de grands rêves

Hajni, Josephine et Elena, elles, jouent avec des LEGO. Elles construisent, codent, conçoivent et rêvent d’un avenir où elles peuvent faire la différence. Elena veut devenir inventeur et « concevoir une machine qui empêche les gens de mourir ». À six ans, Josephine réalisait déjà des constructions entières avec LEGO et « veut rendre les bâtiments du futur moins ennuyeux et gris ». Hajni adore l’aérospatiale et aime par-dessus tout regarder des films de la Nasa qui envoie des fusées dans l’espace. « L’aérospatiale, c’est cool, non ? »

Plus de filles dans les sciences

Des filles inspirantes, donc, qui construisent leur propre monde (de rêve) et osent sortir des sentiers battus. Des filles auxquelles LEGO veut également donner du pouvoir, avec une nouvelle campagne “Ready for Girls” et une collaboration avec l’ambassadrice Angelique Van Ombergen, qui, en tant que scientifique de l’ESA, effectue un travail de pionnier et brise ainsi les stéréotypes liés au genre. « Une marque comme LEGO joue incontestablement un rôle important pour briser les clichés séculaires qui entourent les filles et les garçons. L’une de mes motivations personnelles est d’inciter plus de filles à s’intéresser aux sciences. Je suis donc très heureuse que l’Agence spatiale européenne (ESA), qui cherchait une nouvelle équipe d’astronautes l’année dernière, ait tenu à y intégrer de nombreuses femmes », explique-t-elle.

Reconstruire le monde

Plus que jamais, LEGO met l’accent sur la valeur des jouets inclusifs. Aux côtés de la chercheuse attachée à l’ESA, LEGO contribue à la construction d’un monde où chaque enfant peut développer son talent. Un monde où les enfants peuvent jouer, construire et rêver sans limites. « Ma chambre est pleine de LEGO », rit Hajni. J’ai quelques autocollants de poneys sur mes fenêtres de quand j’étais petite, mais à part ça, je n’ai pas vraiment une chambre de fille. » Thinking outside the LEGO box! Hajni, Josephine et Elena, il ne faut pas le leur demander deux fois. Envie de découvrir à quoi ressemblent les créations LEGO de ces trois powergirls ?

0

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

0 0