Home Mode & Beauté Winnie Harlow rejoint les Anges de Victoria’s Secret et révolutionne le monde...

Winnie Harlow rejoint les Anges de Victoria’s Secret et révolutionne le monde de la mode

Winnie Harlow
Reporters

À 24 ans, la sublime Winnie Harlow réalise le rêve de nombre de mannequins. Sélectionnée par Victoria’s Secret, elle s’apprête à intégrer l’édition 2018 du défilé de lingerie le plus glamour de l’année. Une revanche sur l’existence pour celle qui fut longtemps moquée et raillée pour son vitiligo. Et l’accomplissement d’une carrière faisant l’éloge de l’acceptation de soi.

« Mon histoire est peinte sur mon corps ». Chez Winnie Harlow, chacun des deux est exceptionnel, unique. Une différence qui ne les rend que d’autant plus précieux. Les parents de Winnie, de son vrai nom, Chantelle Brown Young, découvrent lorsqu’elle a quatre ans, qu’elle est atteinte de vitiligo, une maladie entrainant une dépigmentation progressive de la peau. Rapidement, les tâches apparaissent sur l’entièreté de son corps et sur son visage. La petite fille est victime de rejet, de moqueries et même d’intimidation de la part des autres, au point de la pousser à arrêter l’école à 16 ans.

J’ai découvert que j’étais différente. Je pensais m’être fait des amies jusqu’à ce qu’elles arrêtent de me parler car leurs mères leur avaient demandé de rester loin de moi, de peur que je sois contagieuse.

Mais après avoir été repérée par un journaliste ayant perçu l’incroyable beauté de sa particularité, Winnie Harlow se prend à rêver d’une carrière de mannequin. Suite à la publication de nombreuses photos sur les réseaux, elle est découverte par l’ex-top Tyra Banks, qui l’intègre à son émission America’s Next Top Model. La jeune canadienne a alors 19 ans, et si elle ne remporte pas l’émission, elle crève l’écran par son charisme et son élégance. Dès ce moment, les contrats s’enchaînent tandis qu’elle devient toujours plus sollicitée par les marques les plus prestigieuses. Muse de Desigual, égérie de Diesel, de Tommy Hilfigher et de Swarovski, défilant dans les Fashion Weeks et apparaissant même dans les clips de Sia ou d’Eminem, Winnie Harlow n’en finit plus d’être plébiscitée par le milieu de la mode.

Refuser les étiquettes

Une victoire certes, mais pas celle de l’acceptation. Celle de la force et de la chance d’être différent. Du besoin de s’illustrer pas en dépit de ce qui nous rend exceptionnel mais bien à cause de lui. « J’ai réalisé que je voulais entrer dans un moule qui n’était pas fait pour moi. Je veux aider chacun à  s’accepter. Certains ont la peau blanche, d’autres ont la peau noire, moi j’ai les deux  » déclarait-elle lors d’une conférence TED. Et de fait, loin de cacher ses teches pigmentaires, la belle les expose sur les podiums et lors des évènements comme ses photos personnelles, les transformant autant en marque de fabrique qu’en atout beauté.

La marche des anges

À 24 ans, Winnie Harlow rejoint la prestigieuse – et particulièrement élitiste – team des Anges de Victoria’s Secret. Une consécration qui rend la jeune mannequin infiniment fière. Et une notoriété grandissante qui lui permet de d’amplifier encore la portée de son message de tolérance vis-à-vis de soi et des autres. Celle que ses camarades n’hésitaient pas à surnommer « la zèbre » ou « la vache » est retournée dans son ancienne école y donner une conférence.  « Je me suis aimée. Et avec ça, des opportunités commencent à tomber sur mon chemin. Essayez de vous aimer vous-même », y-a-t’elle sobrement déclarée. La plus belle des résistances à la normalité.

View this post on Instagram

@elleturkiye Cover Girl 💭🖤

A post shared by ♔Winnie Harlow♔ (@winnieharlow) on

À découvrir également:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.