Home Mode & Beauté TESTÉ POUR VOUS: le body painting, l’art à même la peau

TESTÉ POUR VOUS: le body painting, l’art à même la peau

getty images
Body painting in process.Young female nude body art painter

Faire du corps une œuvre d’art éphémère, le transformer en tableau vivant, c’est ce que propose le body painting. Si vous avez envie d’essayer mais que vous hésitez encore, cet article risque bien de vous convaincre de tenter l’expérience!

Si les tatouages sont une façon définitive de marquer notre peau et d’en faire notre petit chef-d’œuvre personnel, le body painting lui, demande moins de réflexion puisqu’il disparaîtra comme il est venu. Depuis la préhistoire, que ce soit sur les défunts ou bien en signe d’appartenance à une tribu, les hommes se peignent le corps. Le henné est également très répandu et rentre aussi dans cette catégorie. Mais lorsque l’on évoque le body painting de nos jours, c’est pour parler d’un principe bien plus créatif.

Quand l’épiderme devient une toile

Si, chez le tatoueur c’est à nous de décider ce que l’on veut voir encrer sur notre peau, pour le body painting c’est un peu différent. C’est à l’artiste de visualiser comment il pourrait transformer le corps en œuvre d’art (bien que l’on puisse toujours faire des demandes ou des suggestions). Et c’est bien là toute la magie. On ne sait jamais vraiment à quoi on va ressembler à la fin. Cette création éphémère est finalement un bon moyen de se réconcilier avec son apparence ou de se voir autrement. La peinture change la perception que l’on en a, à mesure que l’on devient le témoin du talent de quelqu’un. Le body painting peut d’ailleurs se faire sur l’intégralité du corps et donne des résultats bluffants et des trompes-l’œil extrêmement bien réussis.


Photo : Getty Images


Photo : Getty Images

Mais il peut aussi être réalisé sur une partie du corps ou en petites touches. En ce qui me concerne, je n’étais pas prête à mettre à nu (du moins pas entièrement), j’ai donc opté pour cette version-là. Placées dans le dos à ma demande, il m’était impossible d’apercevoir ces fleurs avant qu’elles ne soit terminées, ce qui a rajouté une part d’excitation au processus, mais j’ai été subjuguée par la finesse des traits et la beauté du résultat final. La première chose que j’ai dit quand j’ai senti le pinceau sur ma peau c’est « ça chatouille », et c’est vraiment le cas mais je vous rassure c’est tout à fait supportable. Les couleurs, contrairement à ce que l’on peut craindre, ressortent à merveille sur la peau et l’on se sent un peu unique en arborant cet ornement sur nous. D’autant plus, que cette œuvre en question n’a pas été réalisée par un professionnel du body painting mais par mon meilleur ami, artiste polyvalent, qui a relevé ce challenge avec brio.

Autant vous dire, que j’ai passé le reste de la journée à regarder mon dos dans le miroir et à prendre des photos pour immortaliser ce moment. Alors je ne peux que vous encourager à tenter vous aussi l’expérience! Mais avant cela, assurez-vous que votre peau n’est pas irritée ou que vous n’avez pas de plaies là où le motif prendra place. Vérifiez aussi que vous n’êtes pas allergique à la peinture, bien qu’elle soit adaptée à la peau, en la testant avant de vous lancer sur une parcelle de votre peau et en observant comment elle réagit.

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.