Home Mode & Beauté Cheveux Nos conseils pour bien choisir sa brosse à cheveux

Nos conseils pour bien choisir sa brosse à cheveux

Cottonbro - Pexels
Cottonbro - Pexels

Les modèles de brosses à cheveux sont presque aussi nombreux que les types de crinières. Mais s’il est essentiel de prendre soin de ses ustensiles de coiffure pour préserver leur efficacité, il l’est encore plus d’opter au préalable pour un modèle qui soit véritablement de qualité.

On le sait, le brossage est essentiel pour maintenir la santé des cheveux. En plus de permettre de disperser le sébum naturel pour lubrifier le cuir chevelu des racines aux pointes, ce geste à pratiquer idéalement deux fois par jour, active la circulation sanguine du crâne, améliorant ainsi la croissance du cheveu. Mais il est essentiel de le réaliser avec douceur et surtout avec le bon outil. “L’usage quotidien d’une brosse de qualité va aider à bien nettoyer et enlever la poussière, distribuer le sébum sur les longueurs et aérer la chevelure en lui apportant du volume” explique ainsi Ioana Kroonen, créatrice du concept store beauté Beauty By Kroonen.

Lire aussi: Quelle brosse à cheveux est faite pour vous?

S’il y a peu, nous nous penchions sur les types de brosses à adopter, en fonction de la longueur et du type de cheveux, ainsi que de la coiffure voulue, il est également important de choisir un modèle qui ne fragilisera pas nos chevelures sur le long terme, à coup de picots ou de poils de mauvaise qualité. On fait le point sur les caractéristiques à surveiller.

Les multiples matériaux

  • En poils de sanglier : elles sont connues et reconnues pour leur douceur pour le cuir chevelu. Elles préservent les cheveux tout en leur apportant de la brillance et en répartissant efficacement le sérum. Attention par contre, car certains modèles se prétendent en poils de sanglier mais ne le sont pas. Pour s’en assurer, brûlez quelques poils. Une odeur grillée et non pas synthétique, est censée s’en dégager et gage de véracité de celle-ci.
  • À picots : il en existe des modèles en bois et en métal. Ils sont durs et dès lors agressifs pour les cheveux et donc à éviter sur les chevelures délicates.
  • Démêlantes : celles-ci présentent des picots synthétiques qui conviennent tout particulièrement au démêlage des cheveux mouillés. C’est notamment le cas de la célèbre Tangle Teezer. On veille à choisir un modèle avec des picots fins et espacés, les cheveux mouillés étant d’autant plus délicats.
  • En bois : elles se révèlent de parfaits outils pour pratiquer le massage crânien, un principe dont on sait qu’il stimule efficacement la micro-circulation du scalp, aidant à renforcer le cheveu et à améliorer sa pousse.  Elles ne sont par contre pas idéales pour répartir le sébum et ne peuvent donc pas s’employer seules.

Les différentes tailles

Comme le précise Iona Kronnen, il est essentiel de “choisir la taille de la brosse en fonction de la longueur des cheveux – les plus grands diamètres sont plus adaptés pour les cheveux longs, les petits formats sont idéaux pour les cheveux plus courts et également très pratiques à emmener partout avec soi pour redonner du volume et rafraîchir les cheveux pendant la journée; ou pour les amener en voyage. ”

Et les peignes dans tout ça?

Vous préférez opter pour un peigne? Il est tout aussi nécessaire de veiller à bien choisir ses matériaux.

  • Le peigne en corne: constitué de kératine, il permet de lisser les écailles du cheveux et de les faire briller. Celles avec les cheveux fins le choisiront avec des dents très serrées, tandis celles ayant les cheveux bouclés et ou épais opteront pour un modèle à dents larges.
  • Le peigne en plastique: quoique le plus fréquent, il n’est pas recommandé pour les cheveux, risquant de les abîmer. Son unique avantage? Résister à l’eau et donc se révéler très utile pour peigner sa chevelure sous la douche, à l’application d’un masque ou d’un après-shampoing.
  • Le peigne en bois: c’est l’alternative à la version corne, pour ceux et celles qui ne veulent pas employer de matériaux d’origine animale. Et est un très bon outil de démêlage.

Et quid de la manière?

Une fois trouvé le bon instrument, encore faut-il pratiquer les bons gestes. Il est en effet recommandé d’y aller en douceur, des pointes des cheveux jusqu’aux racines et non pas l’inverse. On commence donc par le bas de la chevelure, en petits mouvements doux, pour remonter progressivement vers le haut du crâne. Cela évite ainsi de tirer longuement sur les nœuds depuis les racines, en cassant les cheveux au passage. Et certains coiffeurs vont jusqu’à décortiquer très précisément la gestuelle idéale de brossage. C’est le cas d’Olivier Lebrun, coiffeur ayant créé La Brosse de Soin, un modèle haut de gamme monté à la main en France. Selon lui le rituel à pratique est de 100 coups de brosse matin et soir, toujours sur cheveux secs:

  • 25 coups de brosse tête en bas depuis la nuque vers le front.
  • 25 coups de brosse la tête inclinée sur la gauche, depuis l’oreille droite vers l’oreille gauche.
  • 25 coups de brosse la tête inclinée sur la droite, depuis l’oreille gauche jusqu’à l’oreille droite.
  • Pour finir, 25 coups de brosse du front vers l’arrière.

Quelques modèles

1 / 6
Brosse frêne et soie de sanglier – TEK
Brosse pour la douche – Hairstory
Brosse compacte – Tangle Teezer
Brosse Brillance & Douceur – Sisley
Peigne et étui – Nuori
Brosse en bois et à picots – FSC
Brosse frêne et soie de sanglier – TEK
Brosse frêne et soie de sanglier – TEK

20,76€. Disponible ici.

Brosse pour la douche – Hairstory
Brosse pour la douche – Hairstory

12,90€. Disponible ici.

Brosse compacte – Tangle Teezer
Brosse compacte – Tangle Teezer

15,95€. Disponible ici.

Brosse Brillance & Douceur – Sisley
Brosse Brillance & Douceur – Sisley

60,50€. Disponible ici.

Peigne et étui – Nuori
Peigne et étui – Nuori

27€. Disponible ici.

Brosse en bois et à picots – FSC
Brosse en bois et à picots – FSC

13,95€. Disponible ici.

Lire aussi: