Home Lifestyle Voyage Le voyage de noces en Thaïlande de ces Belges est passé du...

Le voyage de noces en Thaïlande de ces Belges est passé du rêve au cauchemar

Prolonger sa lune de miel au soleil, le rêve, non? Peut-être, mais pas s’il s’agit de rester coincé à l’aéroport pendant 5 jours en attendant de pouvoir décoller, ce qui a été le cas de la Belge Ludivine Migliorini et de son mari, dont le voyage de noces aura eu une fin pour le moins chaotique.

Tout avait pourtant commencé pour le mieux: difficile de faire plus enchanteur que les plages de sable blanc de Thaïlande, où le couple avait choisi de passer son voyage de noces. Quand ils arrivent à l’aéroport pour rentrer en Belgique mercredi soir, toutefois, le rêve vire au cauchemar. C’est qu’entretemps, les tensions ont monté entre l’Inde et le Pakistan, avec pour résultat, la fermeture de l’espace aérien de celui-ci… et une impossibilité pour les passagers belges de rentrer au pays. Comme Ludivine et son mari, ils sont 24 à être restés coincés à l’aéroport de Bangkok. Et ainsi que l’explique la jeune mariée, ce séjour forcé a été tout sauf agréable:

On est arrivés à l’aéroport, personne ne savait rien. Il n’y avait personne qui parlait français pour nous aider, donc ça a été un peu rude pendant 24 heures.

Après les hôtels de rêve, place au régime à la dure: « on a reçu une bouteille d’eau à boire, une bout de sandwich, un demi hamburger » raconte Ludivine à nos confrères de RTL Info.

On nous avait dit au début qu’on repartirait le 7 mars, mais niveau financier, c’est pas spécialement prévu de rester une semaine en plus.

Et certainement pas dans ces conditions de fortune, qui ont vu les jeunes mariés s’improviser un campement à même le sol de l’aéroport. La bonne nouvelle, c’est qu’ils ont finalement pu regagner la Belgique dans la nuit de samedi à dimanche, après 5 jours d’attente tout de même. Lune de miel prolongée, mariés heureux pour l’éternité?

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.