Home Lifestyle Voici pourquoi des associations appellent au boycott du Black Friday

Voici pourquoi des associations appellent au boycott du Black Friday

Stop à la surconsommation! Plusieurs associations appellent au boycott du Black Friday en lançant d’autres actions comme la Make Something Week de Greenpeace ou la Green Day du réseau Envie.

Vendredi 23 novembre sonnera (si ce n’est pas déjà fait…) le grand départ des promotions à gogo! Importé des Etats-Unis, le Black Friday est une journée de réductions géantes. Toutes les enseignes de tous les secteurs confondus vont redoubler d’efforts ce jour-j pour proposer des offres plus alléchantes les unes que les autres et nous pousser à acheter. Mais dans cette folie « des bonnes affaires », certains tentent de nous faire redescendre sur terre et de lutter contre cette surconsommation hallucinante.

Lire aussi: Tout ce que vous devez savoir sur le Black Friday 2018 

La « Make Something Week »

Greenpeace a par exemple lancé dans 34 pays (pas la Belgique) la « Make Something Week » (la semaine de l’action). À la place d’acheter, l’association de défense de l’environnement propose d’utiliser ses mains pour créer, réparer et apprendre. « Acheter ne nous rend pas heureux alors qu’être avec des gens, apprendre à leurs côtés des trucs et astuces pour valoriser ce que nous possédons déjà, ça oui. À l’occasion de ce Black Friday n’achetez rien et créez quelque chose » explique Robin Perkins, coordinateur de la campagne pour Greenpeace cité par Fashion Network. D’autant plus qu’outre encourager la surconsommation, le Black Friday est un désastre écologique notamment à cause de tous les colis. Plus on commande, plus on reçoit des colis et chaque paquet a un impact non négligeable sur l’environnement. Le pire? Une étude révèle que 30% des colis renvoyés sont détruits car leur reconditionnement coûte plus cher que leur destruction.

Lire aussi: RENCONTRE: Marine de Waziers de Pool, un projet de seconde-main pas comme les autres

Le « Green Friday »

Un autre mouvement a également vu le jour en opposition au Black Friday: le Green Friday. Né en France sous l’impulsion du réseau Envie, l’objectif du Green Friday est de sensibiliser le public à la surconsommation. « L’idée est de se saisir de cette journée pour accélérer une prise de conscience, montrer au public qu’il existe des alternatives de consommation plus durables, permettre à chacun de s’emparer de son pouvoir de choisir à travers son pouvoir de consommer », explique Anémone Bérès, présidente de l’association à Libération.

Lire aussi: DIY: 7 idées (canon) pour recycler des vieux objets du quotidien

Un conseil avant de sombrer dans la folie acheteuse? Réfléchissez bien si vous en avez besoin ou si vous n’en avez pas déjà un ou si quelqu’un ne peut pas vous en prêter un… 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.