Home Lifestyle TOURNÉE MINÉRALE: notre plan d’action pour ne pas craquer

TOURNÉE MINÉRALE: notre plan d’action pour ne pas craquer

Ça y est, vous avez pris la décision de (re)participer à la nouvelle édition de la Tournée Minérale? Afin de rendre ce mois sans alcool aussi simple que fun, on vous dévoile notre plan d’action en 4 étapes.

Le 1er février, le Dry January laissera place à la Tournée Minérale. Comme le premier, le principe de l’initiative lancée en 2017 par la Fondation contre le Cancer consiste à passer un mois (dans ce cas février) sans boire une seule goutte d’alcool. Objectif? Sensibiliser les Belges sur leur consommation d’alcool. Un verre par-ci, un verre par-là, on se rend rarement compte du nombre de verres que l’on boit par semaine. Banalisé par la société, synonyme de convivialité, aide à la socialisation, décompresseur… L’alcool est partout et toutes les excuses sont souvent bonnes pour boire un petit verre. Mais l’alcool n’est pas sans danger: il a un impact sur la santé, aussi bien physique que mentale.

Lire aussi: Tournée minérale: 10 bonnes raisons d’arrêter l’alcool en février

De multiples avantages

Dire non à l’alcool durant un mois, c’est non seulement s’interroger sur sa consommation, mais aussi profiter de nombreux avantages. Meilleur sommeil, regain d’énergie, plus belle peau, perte de poids, économie… Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles participer à la Tournée Minérale.

Si comme nous, vous êtes motivés à tenter l’expérience, voici 4 astuces pour rendre ce mois aussi simple que fun!

1. On prépare un stock de boissons sans alcool

Peu importe le challenge (marathon, examen, arrêter de la clope…), il faut toujours se préparer. Pour la Tournée Minérale aussi! Pour être prêt à ne pas boire d’alcool pendant février, on vous conseille de réfléchir dès aujourd’hui à ce que vous allez boire à la place. Une eau plate alors que tout le monde boit un cocktail, il y a plus chouette! Les boissons sans alcool et fun existent, mais encore faut-il les connaitre. En effet, 6 Belges sur 10 trouvent qu’il existe toujours trop peu d’alternatives à l’alcool. Pour vous aider à faire un stock de boissons alcool free, voici 2 marques à découvrir sans plus attendre.

1 / 2
GIMBER pour ceux qui aiment le gingembre
Seedlip
GIMBER pour ceux qui aiment le gingembre
GIMBER pour ceux qui aiment le gingembre

Comme son nom l’indique, GIMBER est une boisson belge à base de gingembre (40%) qui ne contient ni alcool, ni additifs comme l’acide citrique ni de petit « E ». Cette boisson saine se déguste sous sa forme la plus simple (3 cl de GIMBER complétés par de l’eau gazeuse et des glaçons) ou dans des mocktails. Exemple de recettes? Le Sparkling Apple: 2cl de GIMBER, 10cl de jus de pomme pétillant, 5cl d’eau gazeuse + une tranche de pomme et quelques graines de grenade en décoration. Le Fresh Cucumber: 2cl de GIMBER, 4cl de jus de basilic et concombre, 15cl de thé vert froid +  du basilic frais et une tranche de concombre. Retrouvez tous les points de vente du GIMBER ici

Seedlip
Seedlip

Ce spiritueux sans alcool à base d’herbes remplacera à la perfection le gin de votre gin-tonic! On peut aussi l’utiliser pour des cocktails plus élaborés. Exemple de recette? Mr. Howard; Spice 94 Seedlip : 50 ml, Jus de pamplemousse : 30 ml, Jus de citron vert frais : 20 ml, Sirop de sucre : 15 ml puis le frapper avec de l’anis étoilé et passer dans un verre rafraîchi. Retrouvez toutes les infos ici.

2. On informe ses proches de son défi

C’est plus facile de résister à un verre de vin quand personne ne vous en propose! Alors, on prévient dès aujourd’hui son entourage que l’on participe à la Tournée Minérale. Et peut-être que votre motivation en motivera d’autres à vous suivre!

3. On liste des bars qui proposent des mocktails

Pour éviter de vous retrouver dans un bar où la seule alternative sans alcool est un coca, on répertorie dès aujourd’hui les adresses qui proposent autant de cocktails que de mocktails. Quand on vous proposera d’aller boire un verre en février, vous pourrez dire oui sans hésiter, à condition d’aller là ou là!

Lire aussi: Où siroter un mocktail à Bruxelles?

4. Se rappeler pourquoi on le fait

Challenge personnel, envie de mettre son foie au repos, curieux de découvrir les effets sur votre peau et sommeil… Avant de vous lancer dans un mois sans alcool, prenez le temps de répondre à la question: « pourquoi je le fais? ». Sans raison et sans objectif, vous risquez de ne pas tenir, tout simplement parce que vous n’avez aucune raison de tenir…

Pour vous aider:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.