Home Lifestyle Tinder introduit la fonction “orientation sexuelle” sur son application

Tinder introduit la fonction “orientation sexuelle” sur son application

Getty

Jusqu’à maintenant, sur Tinder, il n’était possible que de choisir le sexe de nos potentiels futurs partenaires. Un choix restreint, qui était loin de convenir à tous. Fort heureusement, l’application de rencontres rectifie désormais le tir en lançant sa nouvelle fonctionnalité “Orientation Sexuelle”, qui sera mise en place cet été.

On a beau ne pas vouloir s’inscrire dans des cases, lorsqu’on décide de chercher l’amour sur une application de rencontres, certains critères se doivent (malheureusement?) d’être soulignés. C’est le cas de l’orientation sexuelle, un renseignement non-délivré par Tinder depuis son lancement en 2012. Il faut le reconnaître: il s’agit d’une bonne nouvelle puisque désormais, tout un chacun pourra élargir ses horizons car oui, la nouvelle fonction Tinder sera large et inclura le large spectre du LGBTQI+.

Une fonctionnalité testée durant un an

C’est à l’occasion de la Global Pride 2020 que Tinder a annoncé le lancement de cette nouvelle fonctionnalité. Le principe est simple: renseigner son orientation sexuelle et décider de l’afficher ou non sur son profil. Le gros plus? Elle permettra de voir en priorité les personnes partageant la/les même.s orientation.s que nous! Hétéro, homo, demisexuel.le, assexuel.le, pansexuel.le… Chacun aura l’occasion d’y trouver son bonheur et ce, en pouvant être qui il est, sans restriction – à compter que l’on puisse se définir selon une orientation, bien entendu.

La fonctionnalité a en réalité été testée durant un an dans plusieurs pays et a permis de mettre en lumière un constat intéressant: Tinder compte une communauté très diversifiée sexuellement parlant. Autre point soulevé par ce test: la génération Z, les jeunes nés entre 1997 et 2012, sont les plus prompts à afficher ce renseignement sur leur profil.

Même si on n’est pas partisans du fait de devoir se définir selon des termes et des cases, on souligne l’effort d’inclusion de la part de Tinder!

Lire aussi: