Home Lifestyle Testé pour vous: 4 montres connectées qui aident à garder la forme

Testé pour vous: 4 montres connectées qui aident à garder la forme

Shutterstock
Shutterstock

Sportives dans l’âme ou paresseuses par nature, quatre journalistes de Flair ont passé au crible des modèles de montres connectées, destinées à améliorer les performances comme le bien-être quotidien et à livrer des infos bien utiles sur notre condition physique.

1 / 4
Testé par Justine: la Garmin Vivosport
Testé par Camille: la Fossil Q Neely
Testé par Laura: la Huawei Band 2 Pro
Testé par Barbara: la Garmin Vivomove HR
Testé par Justine: la Garmin Vivosport
Testé par Justine: la Garmin Vivosport

En général, j’ai du mal à porter un bracelet connecté, car je trouve vite ça désagréable au porté. Mais cette montre de Garmin est très fine, et surtout, super légère: on ne la sent pas au poignet, ce qui permet de la porter tous les jours!

Je l’ai utilisé principalement pour aller courir: cette montre fournit des détails précit sur les efforts (distance, allure, temps, vitesse…) et tant que grande accro à mon smartphone, j’ai beaucoup aimé recevoir mes notifications et mes SMS sur ma montre. Sans oublier les notifications « bougez » qui nous rappellent qu’il faut régulièrement se lever de sa chaise (c’est fou de voir à quel point nous sommes sédentaires). Vu que j’aime beaucoup la natation, j’aime bien le fait de ne pas devoir l’enlever pour aller nager… Par contre, dommage qu’elle ne puisse pas aussi compter les longueurs et les calories perdues à la piscine! Le petit bémol? Le prix, qui reste quand même relativement élevé .

GarminVivosport, 199 €. Photo: Garmin

Testé par Camille: la Fossil Q Neely
Testé par Camille: la Fossil Q Neely

Esthétiquement, la montre Fossil Q Neely est très belle. Avec son cadrant traditionnel, difficile d’imaginer que c’est une montre connectée. Autour du poignet, elle est élégante et pas du tout sportive comme d’autres peuvent l’être. Pour la démarrer, il suffit d’installer l’application Fossil sur son téléphone et de suivre les instructions. Une fois la synchronisation entre les deux appareils effectuées, il faut configurer les trois boutons du cadrant. Via l’application, on choisit quel bouton va gérer quelle fonctionnalité. Par exemple, on peut allumer notre musique avec la montre, connaître la progression de notre activité physique, faire sonner son téléphone si on ne le retrouve plus, prendre une photo, accéder à un chronomètre.

Si on aime la simplicité d’utilisation de la montre, les fonctionnalités sont un peu légères. L’objet n’est pas révolutionnaire mais il ne faut pas oublier que c’est une montre hybride. L’avantage c’est la pile utilisée par Fossil qui peut tenir en moyenne 6 mois. Conclusion : la montre connectée Fossil Q Neely est un beau compromis si vous voulez à la fois un objet esthétique et les fonctionnalités d’une montre connectée. D’autant plus que son prix, 179 euros, est assez raisonnable.

Fossil Q Neely, 179€. Photo: Fossil.

Testé par Laura: la Huawei Band 2 Pro
Testé par Laura: la Huawei Band 2 Pro

Accro à la « junk food », adepte des courtes de nuit de sommeil et anti-sportive par excellence, j’ai décidé de me reprendre en main, histoire de me sentir mieux dans mon corps et de retrouver mon énergie. Pour m’aider, j’ai accroché à mon poignet la montre Huawei Band 2 Pro, un bracelet de « coaching ».

S’il ne prodigue aucun conseil nutritionnel, ce bracelet magique est un véritable coach sportif. Premièrement, il calcule le nombre de pas que vous faites dans la journée, l’objectif étant d’atteindre 10.000 pas/jour. Lorsque votre but est atteint, le bracelet se met à vibrer et un feu d’artifice s’affiche sur votre écran. Lorsque vous partez courir, il s’avère aussi être un précieux allié puisqu’il vous sert aussi de GPS. Si vous n’aimez pas la course à pied, vous pouvez aussi utiliser la montre à la piscine, pendant vos séances de natation, il est waterproof!

Ce que j’ai moins aimé? Se fixer un objectif de 10.000 pas/jour, c’est aussi accepter d’être confronté à l’échec de ne pas atteindre son but. J’ai rapidement constaté que j’avais une vie sédentaire. Et si l’on garde la montre à son poignet pendant la nuit, elle calculera et analysera nos heures de sommeil. J’ai constaté que mon moral de la journée était parfois influencé inutilement par ces données. J’ai tendance à penser que je suis fatiguée et de mauvaise humeur si le bracelet indique que j’ai passé une mauvaise nuit. Mais je la recommanderais sans hésiter! Sans me coûter les yeux de la tête, ce bracelet multifonctionnel m’a aidé à me reprendre en main en m’obligeant à bouger.

Huawei Band 2 Pro, 109€. Photo: Huawei.

Testé par Barbara: la Garmin Vivomove HR
Testé par Barbara: la Garmin Vivomove HR

Même si j’ai beau prétendre que je m’apprête en permanence à reprendre une trépidante activité physique, je dois être honnête, je suis tout sauf sportive. Je suis fière lorsque je monte deux marches d’escaliers et j’essaye de me persuader moi-même que vider le lave-vaisselle tient presque d’une séance de fitness. J’espérais donc que la Vivomove jouerait un rôle de coach vraiment bienvenu et me pousserait à enfin m’offrir le corps de naiade dont je rêve. Prévue spécialement pour celles qui comme moi ne courrent pas de marathon spontanément, elle promet de veiller à notre forme et surtout notre santé.

Surveillance de la fréquence cardiaque, outil pour gérer le stress, suivi de l’effort… Elle offre une foule de possibilités de connaître son état et surtout de l’améliorer. En effet, rien qu’en découvrant le nombre de pas que je réalisais par jour et le peu de calories dépensées, j’ai ressenti un véritable électrochoc. Non courir derrière mon train n’était visiblement pas suffisant au final. Après avoir appris à maîtriser son utilisation tactile, pas forcément évidente au départ et avoir arrêté de la remettre sans cesse involontairement en espagnol, je me suis surprise à jeter de plus en plus fréquement des regards vers mes performances. A tenter de marcher un peu plus vite ou à ne pas rester immobile durant des minutes d’attente, histoire d’améliorer mes résultats. Je me suis prise au jeu et j’ai ressenti une double satisfaction en retestant le sport. Celle d’avoir transpiré et souffert et celle de voir affiché cette effort supplémentaire sur ma montre.

Cerise sur le gateau, le modèle est diablement canon. Bien loin des design sportifs habituels et que j’ai toujours trouvé un brin déprimants. Blance avec un écran rose gold, elle peut aisément passer pour une montre classique, et être portée juste pour le plaisir d’avoir un bel objet au bras. Bref, si elle ne m’aura pas trainé jusqu’à la salle de fitness (il aurait fallu un miracle pour ça), elle m’a redonné de la motivation et un moral de championne.

Garmin Vivomove HR, 199,99€. Photo: Garmin

D’autres infos pour garder la forme:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.